Solberg vainqueur, Loeb stratège

Solberg vainqueur, Loeb stratège

Solberg vainqueur, Loeb stratège
Par AFP

Le 03/10/2004 à 12:45Mis à jour

Les rôles étaient bien répartis en Sardaigne : le Norvègien Petter Solberg (Subaru Impreza) a attaqué pour gagner, le Français Sébastien Loeb (Citroën Xsara) contrôlé pour se rapprocher du titre.

Avec une marge de 26 points sur le tenant du titre, Loeb peut d'ailleurs être assuré du sacre dès la prochaine manche, à la mi-octobre en Corse. Où il ne déplairait pas au Français de lutter pour la victoire après une série en cours de trois places de deuxième (Japon, Grande-Bretagne et donc Sardaigne), auxquelles font pendant trois succès consécutifs pour Solberg. "Solberg est allé très vite ici. C'était difficle de le battre sans prendre des risques. J'aimerais bien gagner le Tour de Corse. On va en discuter avec le patron" (Guy Fréquelin), a ajouté "Seb", qui souhaiterait se libérer sur les routes en asphalte de l'Ile de Beauté.

Au final, le Norvégien, qui a dansé autour des rochers et des pierres, a précédé Loeb de 2 min 07 sec 9/10, alors que Carlos Sainz a consolidé la domination de Citroën dans le championnat des constructeurs en prenant la troisième place, à 3 min 20 sec 9/10.

Grâce à ce cinquième succès de l'année, Solberg a égalé le record saisonnier de victoires détenu par Loeb (cinq). Les deux blonds aux yeux bleus sont désormais en chasse du record de Didier Auriol (6 victoires), qui n'avaient pas été suffisants au pilote de Lancia pour s'emparer du titre en 1992.

Grâce à la connaissance des routes et aux dégâts qu'elles ont causés, les pilotes italiens, qui ne font plus l'actualité depuis plusieurs années, ont sauvé les apparences, le champion national Andrea Navarra (Subaru Impreza) se classant quatrième, et Gianluigi Galli (Mitsubishi Lancer) sixième.

0
0