Mosley: "Une question de coût"

Mosley: "Une question de coût"
Par AFP

Le 19/01/2006 à 16:30Mis à jour

Max Mosley, président de la FIA, présent à Monaco pour l'ouverture de la saison du Championnat du monde des rallyes vendredi, estime que la baisse des coûts était la seule solution pour relancer l'intérêt de la compétition.

Que faut-il faire pour rehausser le prestige du Championnat du monde des rallyes et attirer à nouveau les grands constructeurs ?

Max Mosley : "Nous devons faire la même chose qu'en Formule 1, c'est-à-dire baisser les coûts de gestion et les budgets. Si on baisse les budgets, tout le monde saura dans quelle direction aller. La tendance, aussi bien en WRC et en F1, c'est que les grands constructeurs donnent aux ingénieurs les moyens que ceux-ci réclament. Le résultat, c'est une augmentation des dépenses et une différence de traitement au niveau de la couverture médiatique. Plus les coûts baisseront, plus il y aura de constructeurs et donc de compétition entre les écuries. Je serai agréablement surpris de voir revenir les constructeurs en 2007. Tout est une question de coût."

Est-ce qu'il ne faudrait pas diminuer le nombre de rallyes ?

Où en sont les négociations pour une meilleure exposition télévisuelle du Championnat du monde des rallyes ?

M.M. : "Je ne suis pas précisément au courant de la situation, mais je serai très satisfait de voir quelque chose les dimanches après-midi, au dernier jour des rallyes, à un horaire fixe susceptible d'intéresser les télévisions. Comme cela les téléspectateurs connaîtraient en direct le résultat final. Tous les grands événements sportifs sont en direct. Nous devons trouver un moyen pour faire la même chose en rallye. Quelle est la meilleure façon de le faire ? Ce n'est pas à moi de le dire. Mais c'est très important."

0
0