Loeb balaie ses adversaires

Loeb balaie ses adversaires
Par Eurosport

Le 08/05/2011 à 13:39Mis à jour Le 08/05/2011 à 16:05

Sébastien Loeb (Citroën Loeb) a remporté dimanche le Rallye d'Italie, 5e manche du Mondial 2011. Premier sur la route durant les trois jours, le Français a réussi à contenir ses adversaires pour s'imposer avec 11.2 sec d'avance sur Mikko Hirvonen (Ford WRT) et 23.8 sec sur Petter Solberg (Citroën).

Le balayage est-il encore un problème pour Sébastien Loeb (Citroën WRT) ? Difficile de répondre tant le champion alsacien a semblé s'accommoder de sa position d'ouvreur durant trois jours en Italie. Sur un rallye terre où être en tête est handicapant, le Français n'a fait aucun calcul et a maîtrisé ses adversaires pour s'offrir une 64e victoire en WRC. "C'est un week-end incroyable. On a balayé tout le temps et je suis resté en tête, a expliqué le vainqueur. On a fait un bon travail. C'est peut-être la victoire la plus difficile de ma carrière. J'ai du prendre des risques tout le temps. C'est génial."

Cette victoire, Loeb l'a construite dès vendredi. En signant quatre des huit temps scratches de la première étape, il a relégué son dauphin à une trentaine de secondes. Un écart qu'il a quasiment maintenu à l'issue de l'étape 2 où il possédait encore 23.8 secondes d'avance sur Mikko Hirvonen (Ford WRT). Dimanche, ce dernier a finalement terminé à 11.2 sec. Le Finlandais est bien celui qui lui a donné le plus de fil à retordre. Jusqu'au bout, il a maintenu une pression, certes lointaine, mais bien présente. Il a même signé le meilleur chrono dans la Power Stage, empochant les trois points bonus décernés au plus rapide.

Ogier a cassé dans l'ES17

Derrière Sébastien Loeb, la bataille pour la deuxième place a animé une bonne partie du rallye. Mikko Hirvonen, 2e, Petter Solberg (Citroën Solberg), 3e, et Sébastien Ogier (Citroën WRT), 4e, ont tous les trois tenté de prendre des gros points. Le Français, le premier, a lâché prise dans l'ES17 à cause d'un bris de suspension. Petter Solberg a ensuite cru qu'il était revenu à moins de deux secondes d'Hirvonen avant l'ultime spéciale. Mais une décision tardive des commissaires à la suite d'une erreur de chronométrage dans l'ES10 a redonné 4.5 secondes d'avance au Finlandais, ôtant tout espoir de 2e place à "Hollywood".

Au classement général, Sébastien Loeb a bien évidemment fait la bonne opération avec les 25 points de la victoire plus celui glané dans la Power Stage. Il devance désormais Mikko Hirvonen de sept unités (100 contre 93) et son équipier Sébastien Ogier de 19 points. Après deux victoires de suite au Portugal et en Jordanie, le Gapençais n'a pas réussi la passe de trois. En retrait durant toute l'épreuve, il tentera de se rattraper en Argentine à la fin du mois, théâtre du 6e rendez-vous de la saison.

0
0