Ford WRT

Jyväskylä verbatim

Jyväskylä verbatim
Par Eurosport

Le 30/07/2009 à 14:25Mis à jour

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye de Finlande, 9e manche 2009.

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Piloter en Finlande génère toujours plus d'excitation qu'ailleurs. De nombreux fans se rendent sur les spéciales en espérant voir performer leurs pilotes préférés. Ça induit de la pression supplémentaire, mais c'est un sentiment spécial d'être soutenu à ce point. J'ai aussi plus de pression depuis ma faute en Pologne, mais j'ai le support de toute l'équipe et c'est relaxant. J'ai un boulot à faire qui est de marquer de gros points pour aider Mikko [Hirvonen] dans son challenge pour le titre. La Pologne était un rallye rapide et ça devrait être aisé de trouver le rythme. Il y a des nouvelles spéciales sur lesquelles je suis impatient de rouler. Je suis triste que nous de courrions pas Ouninpohja mais Myhinpää est au programme pour la première fois depuis de nombreuses années, et ça va être un truc légendaire".

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "Il n'y aura pas de stratégie de course car le fait d'être premier sur la route n'est pas un gros handicap ici. La différence se fait à l'attaque, les écarts sont toujours très faibles, il faut tout donner à 110% du début à la fin. C'est un rallye très rapide, on sent qu'il y a des risques, des arbres tout près de la route. Il faut avoir confiance dans les notes, dans la voiture, dans son pilotage, et on n'a pas de droit à l'erreur. C'est une question de feeling, il faut se sentir libéré. J'espère qu'on arrivera à être dans le coup comme l'an dernier (…) J'aurais aimé passer des vacances plus tranquilles, et j'ai dû répondre à des interviews pour dire que je n'avais pas du tout l'intention de remplacer Sébastien Bourdais, que les contacts avec Red Bull étaient restés vagues. Ca faisait beaucoup d'histoires pour pas grand chose, pour quelques paroles mal interprétées. Je dis souvent des choses en rigolant, il ne faut pas les prendre au premier degré. Et peut-être qu'il ne faut pas toujours tout dire."

Dani Sordo (Citroën WRT) : "Je pense que la Pologne a été un bon entraînement pour la Finlande. L'an passé, nous avons échoué dans notre bagarre avec Chris Atkinson et nous avons terminé quatrièmes. J'espère que nous ferons mieux cette année. J'ai hâte de prendre le départ de ce rallye, j'adore les sensations que procurent ces spéciales. Si la légende de l'épreuve a été forgée par les fameux 'jumps', il n'en reste plus tant que cela aujourd'hui. La grande difficulté réside dans les 'ciels', qui imposent d'être certain de ses notes à 100%. Nous verrons comment les choses se présentent, mais notre objectif reste le même : apporter un maximum de points à Citroën pour le championnat du monde des Constructeurs".

Sébastien Ogier (Citroën Junior) : "Si j'ai déjà roulé en Finlande, les routes devraient défiler beaucoup plus vite cette année. La séance d'essais programmée avant le départ devrait beaucoup nous aider. Notre premier objectif est de continuer à prendre de l'expérience en étant réguliers et à l'arrivée du rallye sans connaître de problème".

Evgeny Novikov (Citroën Junior) : "Nous allons découvrir ce rallye difficile. Nos récentes performances sont encourageantes. Je commence à avoir de très bonnes sensations avec la C4 WRC. Notre ambition est de continuer sur notre lancée avec de bons temps dans les spéciales et en atteignant l'arrivée sans Superallye".

Conrad Rautenbach (Citroën Junior) : "Il n'y a rien qui puisse s'approcher des sensations que procure un saut de trente ou quarante mètres à bord d'une WRC. C'est un rallye très technique qu'il faut aborder avec de très bonnes notes. Mon objectif est d'être à l'arrivée en signant de bons temps. Si tout se passe bien, nous devrions marquer des points".

Benoit Nogier (Citroën Junior, team manager) : "Pour la première fois, nous avons choisi Evgeny Novikov / Dale Moscatt et Sébastien Ogier / Julien Ingrassia pour marquer des points pour le Citroën Junior Team au championnat du monde Constructeurs. Conrad Rautenbach et Daniel Barritt seront à bord de la troisième C4 WRC. Nous voulons que tous les équipages apportent leur pierre à l'édifice. Nos équipages sont tous concernés par ce classement. C'est la raison pour laquelle nous faisons tourner notre effectif. Le Rallye de Finlande est relativement nouveau pour nous, même si nous avons déjà engagé une Citroën C4 WRC pour Conrad Rautenbach l'an passé. Sébastien Ogier a roulé en Finlande en C2-R2 MAX, mais il risque de voir une grande différence avec la C4 WRC. C'est l'un des rallyes qui réclament le plus d'expérience pour s'illustrer. Le profil des routes est assez similaire à ce que nous avons rencontré en Pologne où nous n'étions pas loin des meilleurs en performances pures. Nous savons que ce sera difficile mais nous sommes optimistes. L'objectif est de placer nos C4 WRC régulièrement dans le top 5 à l'arrivée des spéciales. Terminer le rallye dans les cinq premiers serait une très belle performance mais nous savons aussi que des pilotes locaux ont l'habitude de perturber le classement sur cette épreuve".

0
0