Sur la route du Rallye Monte-Carlo

Sur la route du Rallye Monte-Carlo
Par Eurosport

Le 24/01/2008 à 16:30Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye Monte-Carlo, 1ère manche du Mondial 2008, disputée de jeudi à dimanche. Pêle-mêle : les nouveautés dans le parc fermé, les avis de Loeb (Citroën), Hirvonen (Ford) et Solberg (Subaru), les enjeux pour les mécan

STAT

Sébastien Loeb (Citroën) peut devenir le premier pilote à remporter l'épreuve cinq fois, après 2003, 2004, 2005 et 2007.

ILS ONT DIT

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT) : "J'espère de vraies conditions hivernales et un Monte-Carlo blanc. Avec trois sites différents, le parcours est varié. Les spéciales de jeudi soir sont larges, rapides et lisses. Dans l'Ardèche, c'est plus technique, plus étroit et parfois bosselé. L'an dernier, les conditions se sont révélées exceptionnellement sèches et si la neige et le verglas sont de la partie cette année, nous devrions nous amuser. Je suis ravi de retrouver le « Turini » et les routes légendaires du sud-est de la France".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT) : "J'attaquerai chaque rallye avec l'idée de le gagner, mais si je ne peut y parvenir, la deuxième place sera là où je devrais finir. Ça va être difficile pour moi de prendre la suite de Marcus Grönholm dans l'équipe mais je me sens prêt. J'ai beaucoup appris de lui lors des deux dernières saisons et il est temps pour moi de progresser et de montrer que moi aussi je peux me battre pour le titre."

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT) : "Ce sera important d'être de suite dans le rythme et d'avoir une vitesse pour se sentir confortable. Sans système anti-crevaison, on ne pourra prendre de risques sous peine qu'une crevaison mette fin au rallye. Il y aura beaucoup de neige et le Monte ne sera assurément pas facile. Tout dépendra de la capacité de chacun à tirer parti de ses pneus et s'adapter aux conditions. Mais si quelqu'un réussit à faire quelque chose de spécial avec eux, tout le monde lui emboitera le pas rapidement."

L'EPREUVE EN BREF

76e édition du doyen des rallyes - Plaque tournante : Valence - Surface : asphalte sec ou humide, glace, neige - Totale des 19 spéciales (11 tracés différents) : 365,09 km (328 km en 2007) - Parc d'assistance à Valence de jeudi à samedi - Podium final à Monaco - Reconnaissances lundi 21, mardi 22 et mercredi 23 janvier. Deux passages autorisés à la vitesse maxi de 90 km/h - Shakedown jeudi 24 janvier de 8h00 à 12h00. Différent de 2007, il est long de 5,03 km sur la D21 autour de Vernoux-en-Vivarais, à 42,73 kilomètres à l'ouest du parc d'assistance de Valence.

ETAPE 1 : jeudi : 2 ES (45,70 km) - Vendredi : 6 ES dont 3 différentes (116,96 km)

ETAPE 2 : samedi : 6 ES dont 3 différentes (132,78 km)

ETAPE 3 : dimanche : 5 ES dont 3 différentes (69,65 km)

Moteurs : les blocs utilisés serviront ensuite en Suède et au Mexique - Boîte de vitesses et différentiels : 2 ensembles disponibles par voiture pour ce rallye - 5 jeux d'amortisseurs et 5 jeux de connexion au porte-moyeu sont autorisés pour la course.

Pneumatiques : asphalte gomme tendre, clouté monté sur des jantes de 18 pouces et neige sans clous également sur jantes de 18 pouces. Le nombre de pneus pour le shakedown est limité. Il est obligatoire de toujours monter des pneus neufs au départ de chaque groupe de spéciales. Possibilité d'emporter deux roues de secours.

NOUVEAU

Règlement : un moteur doit servir pour 3 rallyes et non plus 2, 2 boîtes de vitesses maxi par voiture. Suppression du Superally le dimanche. Tout pilote ayant abandonné lors de la dernière journée ne se verra pas attribuer de temps forfaitaire lui permettait de figurer au classement final.

Pneus : Pirelli fournisseur exclusif suite à un appel d'offre de la FIA. Attribution par tirage au sort. Parcours : retour du col du Turini.

Citroën WRT : évolution moteur et modification de l'aéro avant sur la C4. Ford WRT : Jari-Matti Latvala (FIN/Ford Stobart) remplace Marcus Grönholm (FIN), retraité. Ford Stobart : arrivées de Gigi Galli (ITA) en remplacement de Jari-Matti Latvala et de François Duval (BEL).

Suzuki WRT : entrée officielle en Mondial après deux participations en 2007. Engagement de Per-Gunnar Andersson (SUE) et de Toni Gardemeister (SUE). Citroën Kronos : retrait de l'équipe.

LES CINQ DERNIERS VAINQUEURS

2003, 04, 05 Loeb (Citroën Xsara), 2006 Grönholm (Ford Focus), 2007 Loeb (Citroën C4)

TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2007

1-Loeb (FRA/Citroën) 116 pts, 2-Grönholm (FIN/Ford) 112 pts, 3-Hirvonen (FIN/Ford) 99 pts, 4-Sordo (ESP/Citroën) 65 pts, 5-Solberg (NOR/Subaru) 47 pts

TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2007

1-Ford WRT 212 pts, 2-Citroën WRT 183 pts, 3-Subaru WRT 87 pts, 4-Ford Stobart 81 pts, 5-Citroën Kronos 45 pts

0
0