From Official Website

Howarth : "Une hiérarchie resserrée"

Howarth : "Une hiérarchie resserrée"
Par Eurosport

Le 20/01/2008 à 12:00Mis à jour

Paul Howarth, directeur des Operations de Subaru WRT, estime que le pneu unique ne peut que niveller les valeurs.

Le calendrier comprend quinze rallyes, contre seize l'an passé. Quelles conséqueneces cela va avoir pour l'équipe ?

    Paul Howarth : Le rallye de Jordanie est nouveau, mais le reste est fait d'épreuves classiques bien connues des équipes. La seconde moitié de la saison comporte des épreuves-clé pour nous, assez exigentes. Le calendrier est un peu plus resserré cette année avec un break plus court en milieu d'année. Généralement, une coupure estivale plus petite est meilleure pour notre équipe, si ça fonctionne sur le plan logistique. Tout dépend où se tient le premier rallye 2009, mais on préfère finir légèrement plus tôt en novembre pour avoir une période plus longue en fin d'année.

    Le WRC passe aux pneus Pirelli. Sont-ils différents de ceux utilisés pour la dernière fois par Subaru, en 2006 ?

    P.H. : A Monte Carlo, nous utiliserons trois pneus : le nouveau "tendre" pour bitume doté d'une nouvelle sculpture que nous n'avons jamais utilisé auparavant. Nous courrons aussi avec un Pirelli WX, que nous avons utilisé par le passée, avec et sans clous. Pour les autres rallyes, ce sera plus simple car nous n'aurons qu'un type de gommes que nous ne serons pas autorisés à retailler.

    Sur le bitume, la plus grosse attention devra être portée sur les crevaisons car les pneus ne sont pas équipés de mousse anti-crevaison. Mais les pilotes pourront les éviter en changeant leur pilotage. C'est une question de style, et ceux qui s'adapteront le plus rapidement partiront avec un avantage.

    A quel point l'interdiction de mousse anti-crevaison va influencer les résultats en 2008 ?

    P.H. : Les voitures sont autorisées à embarquer deux roues de secours, les équipages pourront donc faire face à deux crevaisons sur une boucle de spéciales (deux, trois ou quatre ES). Le pneu a été dessiné en tenant compte de l'absence de système anti-crevaison, sa carcasse et ses flancs sont plus épais qu'avant. Nous avons testé sur de la terre cassante, où nous n'avons déploré aucune crevaison. Ils sont donc solides, mais ça dépendra beaucoup de l'usure. Nous n'avons qu'un mélange à disposition, et il sera possible de crever si une pierre coupe la bande de roulement usée.

    Est-ce que cette situation va rendre la compétition plus serrée ?

    P.H. : Tout le monde était en BFGoodrich l'an passé, et presque tout le monde utilisait des mélanges et bandes de roulement identiques à chaque rallye. Les pneus uniformisés ne vont donc pas forcément niveler les valeurs. Simplement, on ne parlera plus de la météo ou de mélanges de gommes, et en situation d'incertitude tout le monde sera logé à la même enseigne, ce qui resserrera la hiérarchie. Ce qui fera la différence, c'est la capacité du pilote à tirer le maximum de ses pneus en conditions changeantes, s'il se met à pleuvoir ou si la température chute.

    Quelles sont vos attentes à propos de l'Impreza WRC2007 en ce début de saison ?

    P.H. : Nous avons progressé cet hiver mais nous n'oublions pas que Ford et Citroën sont rivés dans une bagarre serrée et ne se sont pas endormis dans leur développement. Chacun pourra tirer avantage des pneus car les crevaisons seront bien plus pénalisantes que l'an passé. Le Mexique, en particulier, est une épreuve vraiment rude. Mais nous y avons beaucoup d'expérience et notre voiture y a bien fonctionné en 2007.

    Une nouvelle Subaru sera introduite en cours de saison...

    P.H. : Pour le début de saison, nous avons procédé à des changements sur l'Impreza WRC2007 mais nous avons mis autant d'énergie que possible à préparer la nouvelle auto. L'objectif est une transition aussi douce que possible entre les deux modèles afin de ne pas perdre de terraibn au championnat. Nous avons pour l'instant fait beaucoup de kilomètres sans rencontrer de problèmes significatifs. Tous les signaux sont au vert. Markko Martin commencera les tests d'ici un mois, en orientant le travail sur les réglages de l'endurance.

    0
    0