Citroën Communication

Loeb en alerte, Hirvonen en tête

Loeb en alerte, Hirvonen en tête
Par AFP

Le 29/08/2008 à 10:15Mis à jour

Un tonneau évité de justesse et trente secondes de pénalité à cause d'un moteur qui ne démarre pas : la première journée néo-zélandaise de Sébastien Loeb (Citroën) a été mouvementée. Mikko Hirvonen (Ford) a donc pris les commandes.

Plus de peur que de mal puisque la C4 a ensuite continué son chemin sans souci jusqu'au parc d'assistance de Mystery Creek, à midi, au travers des deux sections de l'ES2 (Waitomo). Cette spéciale aurait dû être la plus longue du rallye, avec 43 km, mais elle a été coupée en deux par un glissement de terrain, ce qui a entraîné une petite modification du road-book.

Quesnel inquiet

On ne le saura jamais car Loeb a pris le départ de l'avant-dernière spéciale (Waitomo 2, Part 2) avec trois minutes de retard, suite à un problème de démarreur qui aurait bien pu immobiliser sa C4 plus longtemps et lui faire perdre tout espoir de victoire. Il a ensuite signé son 3e temps scratch d'affilée mais en ayant écopé au préalable de 30 secondes de pénalité. "Si on avait voulu perdre du temps, on aurait perdu dix secondes, pas trente" , a dit Olivier Quesnel, le patron de Citroën Sport, l'air vraiment inquiet, sans donner l'impression de jouer la comédie. Conséquence directe, Hirvonen ouvrira la route samedi tout au long des six spéciales, soit 130 km chronométrés qui pourraient bien faire fondre ses 27 secondes d'avance sur Loeb.

Bien loin de ces considérations tactiques, François Duval (Ford Focus), 3e en Allemagne, a continué à assurer le coup, pour engranger un maximum d'expérience en prévision de la suite. Le Belge a même grimpé sans forcer à la 5e place suite à la figure du jour, un superbe tonneau exécuté par Chris Atkinson, le voisin australien, dans sa Subaru Impreza.

0
0