Citroën Communication

Loeb et Citroën par K.-O.

Loeb et Citroën par K.-O.
Par AFP

Le 31/08/2008 à 18:30Mis à jour

Sébastien Loeb et Dani Sordo (Citroën) ont attaqué la dernière journée du Rallye de Nouvelle Zélande en 3e et 4e positions pour finalement signer le doublé, dimanche à Hamilton. Mikko Hirvonen, Jari-Matti Latvala et Ford sont les grands battus d'une épreu

Dans la 15e et avant-dernière épreuve spéciale (Whaanga Coast 2), longue de 29,72 km, la dernière qui comptait vraiment et pouvait permettre au classement d'évoluer, Latvala a d'abord heurté une pierre, diagnostiqué une fuite d'huile et arrêté les frais, laissant malgré lui son rôle d'ouvreur à Hirvonen. Puis Hirvonen, passé à côté de lui, a senti que son pneu arrière-droit était en train de se dégonfler, ralenti le rythme faute d'adhérence et terminé la spéciale en arrachant son pare-chocs avant contre un talus, perdant près de 50 secondes et donc la tête du rallye.

Implosion finale

Comme si cela ne suffisait pas pour Ford, François Duval, alors 5e derrière les deux Citroën, sur sa Ford de chez Stobart, est aussi sorti dans une grande courbe à droite, rallye terminé. Un hara-kiri improbable, une débandade imprévisible, une bérézina aux conséquences énormes dans les courses aux titres mondiaux des pilotes et constructeurs.

Plus que jamais en WRC, ce rallye était devenu une grande partie de poker menteur et c'est comme si les tactiques de course, depuis trois jours, avaient embrouillé les esprits et fatigué les systèmes nerveux, jusqu'à l'implosion finale.

0
0