Getty Images

2'48" de retard pour Sébastien Ogier (Ford WRT), écoeuré par le règlement

2'48" de retard pour Ogier, écoeuré par le règlement
Par AFP

Le 16/02/2018 à 22:17Mis à jour Le 16/02/2018 à 22:35

RALLYE DE SUEDE - Obligé d'ouvrir la route, Sébastien Ogier (Ford WRT) a roulé vendredi sans la moindre chance de montrer ses qualités de quintuple champion du monde. Avec une 10e place pour meilleur résultat du jour, il n'a fait que perdre du temps. Pour rentrer avec 2'48"8 de débours sur le leader Thierry Neuville (Hyundai WRT).

Thierry Neuville (Hyundai WRT) a pris vendredi, d'une courte marge, la tête du Rallye de Suède à l'issue de la deuxième journée de vendredi, loin devant Sébastien Ogier (Ford WRT), 12e, qui voit ses chances de victoire s'évanouir. A midi, le Belge avait seulement trois dixièmes d'avance sur son coéquipier, le Norvégien Andreas Mikkelsen, avant de creuser un peu plus l'écart avec son dauphin, qui pointait à 4 sec 9 à la fin de la 2e journée. Dans sa Hyundai i20 WRC, le vice-champion du monde n'a signé qu'un temps scratch sur huit (ES3).

"Nous avons fait de notre mieux (...). Il y avait énormément de neige fraîche et les conditions étaient horribles pour la première voiture", a déclaré le leader provisoire du rallye, peu après la ligne d'arrivée.

En effet, mieux valait ne pas s'élancer dans les premiers ce vendredi, sur les routes enneigées entre la Suède et la Norvège. Sébastien Ogier, relégué à 2 minutes 48 à la fin de cette deuxième journée, s'est senti pénalisé en s'élançant chaque fois en ouverture et en ne bénéficiant pas des traces laissées dans la neige par d'autres pilotes. "C'est une blague !", a lancé le Français, désabusé, à l'issue de l'ES6, où il a pris la 11e place.

L'Estonien Ott Tänak (Toyota WRT) - qui était en tête jeudi soir à l'issue de la première spéciale - et son coéquipier Jari-Matti Latvala, partis deuxième et troisième, pointaient aux 8e et 9e places à la fin de la journée.

Bourbier neigeux pour Ogier

Le champion du monde en titre a d'ores et déjà perdu toute chance de succès et va devoir se battre pour grappiller quelques points. "Sur la deuxième moitié de spéciale, on avait 10 cm de neige fraîche, dans ces conditions-là, il n'y a pas grand-chose à faire", avait déclaré Ogier à l'issue de l'ES4, à la mi-journée.

Le reste de la journée n'a guère été mieux pour le Gapençais, qui a vu les premières places peu à peu s'éloigner. A l'issue de la deuxième spéciale, le pilote n'a fait qu'une modeste 10e place, son meilleur classement de la journée. "Je m'attendais à l'enfer au deuxième tour [l'après-midi], je pense que j'ai eu pire", a-t-il réagi peu après la fin de la course.

Samedi, huit spéciales sont au programme, d'abord sur une boucle que les pilotes devront parcourir deux fois (ES9-ES11 puis ES12-ES14), puis deux supers spéciales à l'hippodrome de Karlstad et à Torsby (ES 15 et ES 16).

Aucun épisode neigeux n'est annoncé pour cette troisième - et avant-dernière - journée de compétition.

0
0