From Official Website

Loeb libéré, Latvala essoufflé

Loeb libéré, Latvala essoufflé
Par AFP

Le 02/03/2008 à 10:00Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën) a achevé samedi soir l'étape 2 mexicaine en leader devant Chris Atkinson (Subaru), car Jari-Matti Latvala (Ford) a connu des problèmes de turbo dans l'ES13.

Sébastien Loeb (Citroën C4) a pris la tête du rallye du Mexique, 3e manche du championnat du monde des rallyes (WRC), dès la 2e épreuve spéciale de la 2e journée, samedi dans la région de Leon, puis a creusé l'écart sur le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Focus).

De son côté, Latvala, leader vendredi soir, avait le handicap d'ouvrir la route et donc de balayer les graviers, surtout au premier passage dans les spéciales de la matinée. "Ce n'est pas évident d'ouvrir la route", a dit Latvala au point stop de l'ES11 dans laquelle Dani Sordo, sur l'autre C4, a fait le temps scratch pour l'honneur, lui qui n'avait plus aucun espoir de bien figurer dimanche. Le jeune Espagnol a récidivé dans l'ES13 mais il est resté dans les profondeurs du classement, suite à son triangle de suspension plié vendredi matin.

"Aujourd'hui, ça allait mieux parce qu'on a sorti la grosse attaque et aussi parce que Latvala ouvrait la route et était obligé de balayer", a reconnu Loeb à la pause de la mi-journée, au Poliforum de Leon. Puis il est reparti pour continuer à "attaquer à bloc" et après l'ES12 son avance sur Latvala était passée de 5 à 12 secondes.

Ogier contrôle

Outre Loeb, le principal bénéficiaire de la journée a été l'Australien Chris Atkinson (Subaru Impreza), désormais deuxième devant Latvala. Quant à Mikko Hirvonen, sur l'autre Focus officielle, il n'est plus dans le coup car il a été victime d'une double crevaison dans l'ES12 mais n'a pris le temps de changer qu'une roue sur deux, perdant quand même près de trois minutes.

"Je ne sais pas comment faire, je n'arrive pas à rouler aussi vite que Loeb et Latvala", disait le leader du championnat du monde samedi matin. D'abord remonté à la 4e place grâce à la transmission cassée par Petter Solberg (Subaru) dans l'ES10, Mikko est retombé à la 5e, derrière Henning Solberg, à cause de sa double crevaison.

"Je fais ma course sans trop m'occuper de mes rivaux. Je ne prends pas de risques", a dit Ogier. Pour son premier rallye en WRC, le Gapençais, s'il gagnait encore une place dimanche matin, marquerait son premier point au championnat du monde. Il reste 60 km chronométrés...

0
0