Ogier sur la voie royale

Ogier sur la voie royale
Par Eurosport

Le 26/03/2011 à 19:18Mis à jour Le 26/03/2011 à 20:42

Sébastien Ogier (Citroën WRT) est solidement installé en tête du Rallye du Portugal, à l'issue de la 2e étape, samedi. Avec 37.6 sec d'avance sur Sébastien Loeb, le Gapençais peut commencer à entrevoir sa 2e victoire en terre lusitanienne. Les Ford ont tout perdu sur problème mécanique.

La tactique entrevue au premier jour du Rallye du Portugal a laissé place à l'attaque, samedi. Et à ce petit jeu-là, Sébastien Ogier (Citroën WRT) a démontré qu'il était bien dans son jardin sur les pistes autour de Faro. Vainqueur ici même l'an dernier de son premier rallye en Mondial, l'équipier de Sébastien Loeb (Citroën WRT) est bien parti pour entamer une série en terre lusitanienne. A l'issue de l'étape 2, il possède en tout cas une avance confortable de 37.6 secondes sur le septuple champion du monde. De quoi voir venir, dimanche, pour la dernière étape longue d'une centaine de kilomètres. "Pour le moment c'est parfait mais il reste 100 km demain (dimanche), a déclaré Ogier. J'espère que ça va continuer comme ça. J'essaye de préserver mes pneus mais c'est dur. On a vu que les autres pilotes avaient des problèmes. Il faut rester prudent."

Les autres, ce sont principalement les Ford. Premières sur la route avec Jari-Matti Latvala (Ford WRT) et Mikko Hirvonen (Ford WRT), elles ont tenté de résister aux attaques des Citroën en début de journée. Mais Hirvonen a cédé dès l'ES8 et Latvala deux spéciales plus tard (ES10). Après l'assistance de mi-journée, les deux Finlandais ont carrément dévissé à cause de problèmes mécaniques. Latvala, le premier, a cassé sa transmission avant qu'Hirvonen ne brise sa suspension. Ces mésaventures les ont relégués au-delà des quatre minutes au général. Matthew Wilson (Ford Stobart) en a même profité pour dépasser Hirvonen et se hisser à la 4e place. "J'ai essayé de faire de mon mieux avec ma transmission cassée mais c'était difficile, a reconnu Latvala. Je ne sais pas ce que nous pouvons faire dimanche."

Derrière ce top 5, Henning Solberg (Ford Stobart) a longtemps fait jeu égal avec Wilson. Mais une crevaison dans l'ES12 lui a fait perdre tout espoir. Kimi Räikkönen (Ice1 Racing) a conclu la journée en 7e position, juste devant Federico Villagra (Ford Munchi's) et Petter Solberg (Citroën Solberg). Le Norvégien, reparti en SupeRallye, a animé une grande partie de l'étape 2 en signant trois des six temps scratches. Il tentera lui aussi de faire de son mieux dimanche et a déjà annoncé son objectif : "un top 7". Pour cela, il devra reprendre plus de 2 minutes 30 secondes sur Räikkönen en quatre spéciales. Une mission quasi impossible. Pas pour "Hollywood" ?

0
0