Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 09/02/2003 à 18:00Mis à jour

Voici ce qu'ont dit Marcus Grönholm (Peugeot), Tommi Mäkinen (Subaru), Richard Burns (Peugeot), Markko Märtin (Ford), Colin McRae (Citroën), Sébatien Loeb (Citroën), Carlos Sainz (Citroën) et Guy Fréquelin (Citroën) à l'issue du Rallye de Suède, dimanche.

Provera (Peugeot) : "Assez fantastique"

Résultat final du Rallye de Suède

Corrado Provera (Peugeot Sport, directeur général) : "C’est notre 21e victoire depuis les débuts de la 206, la quatrième en Suéde et la treizième de Marcus. Richard a fait un excellent travail en nous apportant les points de la troisième place. Nous gagnons une place au Championnat Constructeurs et nos deux pilotes sont très bien placés au Championnat Pilotes. La saison 2003 commence pour nous en Suède !..."

Markko Märtin (EST/Ford, 4e à 1 min 45.8 sec) : "Colin (McRae) venait de nous battre de trois secondes dans l’épreuve précédente (Monte Carlo) et il fallait répliquer. La pression était forte. Je suis heureux d’avoir eu la chance de mon côté. Lors des deux rallyes précédents cela n’avait pas été le cas. J’avais perdu le dernier jour contre Petter Solberg, en Grande-Bretagne, puis contre Carlos Sainz au Monte-Carlo. Avant le départ, je pensais pouvoir finir sur le podium. Mais notre position de départ dans la première étape nous a trop pénalisés".

Sébastien Loeb (FRA/Citroën, 7e à 3 min 14.7 sec et leader du championnat du monde) : "Après les précieuses secondes (18) perdues samedi dans un temps forfaitaire calqué sur le plus mauvais temps de la 8e spéciale, j'ai encore concédé plus de 13 secondes dimanche dans la sortie de route de Tuohino. Les commissaires m'ont fait signe de ralentir et j'ai effectué 2 km à 50 km/h. Tout çà pour rien, car la voiture de Tuohino était à l'écart. Sans doute les commissaires ont-ils été trop précautionneux après la peur survenue dans l'accident Pykalisto-Rovanpera samedi. J'ai tout donné. Et quel bonheur après avoir été autant retardé d'apporter deux points à l'équipe...".

Carlos Sainz (ESP/Citroën, 9e à 3 min 24.2 sec) : "Je n'avais pas un très bon feeling ici cette année. Nous avons, d'ici la prochaine épreuve un peu de temps pour progresser encore. Dans les conditions que nous avons connues, Sébastien (Loeb)a fait un très beau rallye. Il a démontré une nouvelle fois qu'il a l'étoffe d'un grand champion..."

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "On ne peut pas dire que nous ayions eu une course facile et nous conservons cependant la tête des deux championnats ! Notre voiture est rapide et fiable, nos pilotes sont motivés, performants et complémentaires. L'équipe technique a une nouvelle fois superbement travaillé. C'est excellent pour la confiance !"

Malcolm Wilson (Ford Rallye Sport, directeur) : "Considérant que Markko (Märtin) n’avait pas couru ici l’année dernière, il a accompli une remarquable performance. Mikko (Hirvonen) ne disputait que son 5e rallye mondial. Il a abordé sa course intelligemment. Notre politique portera ses fruits à terme..."

Toni Gardemeister (FIN/Skoda, 8e à 3 min 19.2 sec) : "Je me suis vraiment fait plaisir. Ce rallye est très rapide et excitant avec des vitesses moyennes qui dépassent 100 km/h. Nous n’avons connu aucun incident majeur et espérions bien finir septièmes. Avec la neige et la glace fondant sous le soleil, les conditions étaient délicates aujourd’hui. J’ai attaqué au maximum. Mais dans la dernière spéciale, je n’ai rien pu faire contre Loeb qui a été particulièrement rapide."

Didier Auriol (FRA/Skoda, 14e à 12 min 46.8 sec) : "Je suis content de finir le rallye même si j’espérais un meilleur résultat, bien entendu. Dans la dernière spéciale, ma boîte de vitesses avait un problème et je suis donc heureux de rallier l’arrivée à Karlstad."

0
0