AFP

Coupe du monde : La France battue en demi-finale par la Serbie (90-85)

Léthargiques puis héroïques, les Bleus ont raté le hold-up

Le 12/09/2014 à 23:50Mis à jour Le 13/09/2014 à 00:52

Fin du rêve pour l'équipe de France, éliminée aux portes de la finale par la Serbie (90-85) vendredi à Madrid. Le réveil tricolore, spectaculaire, a malheureusement été trop tardif pour surmonter trois premiers quarts-temps laborieux.

La France ne jouera pas sa première finale d'une Coupe du monde 2014 face au Team USA. Deux jours après leur exploit face à l'Espagne en quart de finale (52-65), les Bleus n'ont pas réussi à aborder cette demi-finale avec la même intensité. S'ils sont bien repris après la pause et ont signé un grand dernier quart-temps, ils ont payé cash leur entame face à une excellente équipe de Serbie (90-85).

Malgré les efforts de leurs leaders - un Nicolas Batum d'une adresse diabolique (35 points à 8 sur 12 à trois points) et un bon Boris Diaw (13 pts, 10 rbds), ils chutent en demi-finale mais vont devoir vite se reprendre. Dans quelques heures - à 18h00 ce samedi pour être exact -, ils vont affronter la Lituanie  dans le match pour la troisième place. Il y a une médaille à aller chercher, ce qui serait la première en Coupe du monde pour les Français. Ce n'est pas à galvauder. Histoire de ne pas avoir sorti cet exploit face à l'Espagne pour rien.

Un dernier quart-temps énorme, mais…

Le constat est facile à dresser. L'équipe de France a tout simplement mis beaucoup trop de temps à rentrer dans sa demi-finale. Dans l'attitude, les Français n'y étaient pas au début de la rencontre, mis à part Boris Diaw. Ils n'ont pas montré la même intensité que face à l'Espagne et ont déjoué en attaque en accumulant les ballons perdus. A l'inverse, la Serbie, sur la lancée de ses deux démonstrations face à la Grèce (90-72) puis le Brésil (84-56), a fait briller son jeu collectif bien huilé. Le score a alors très vite tourné à l'avantage de la Serbie, au fil des paniers de Teodosic - auteur d'une première mi-temps d'exception (18 pts, 3 pds en 16 minutes à la pause, 24 pts, 3 pds au final).

Le 11-0 encaissé au premier quatre-temps puis le 9-0 au début du deuxième ont permis aux Serbes de s'envoler au tableau d'affichage (10-18, 7e puis 25-43, 17e). Avec 14 points de retard à la pause – comme face à l'Espagne lors de la demi-finale de l'Euro 2013 -, la France a cependant su montrer un autre visage après la pause. Les Bleus ont joué plus juste et enfin répondu au rendez-vous en défense, en étant plus agressifs. Et grâce à Nicolas Batum qui a signé son meilleur match offensif en équipe de France mais aussi une pluie de trois points dans le dernier quart temps (9 !), ils sont revenus à trois petites longueurs de la Serbie (61-65, 35e puis 82-84, 40e). Mais les Serbes ont su trouver des solutions en attaque, avec Bogdan Bodanovic et Milos Teodosic.

Les Français, qui ont marqué 39 points dans le dernier quart-temps, pourront regretter longtemps leur début de rencontre hors sujet. Mais ils devront, aussi, retenir leur réaction d'orgueil. Dans le dernier quart-temps, ils ont montré toutes leurs qualités et une belle force mentale. Il faut maintenant vite digérer cette déception pour aller chercher cette première médaille en Coupe du monde. En restant sur la lancée de cette fin de rencontre, les champions d'Europe en titre ont les armes pour y parvenir et écrire ainsi l'histoire. 


France - Serbie : 85-90 (15-21, 17-25, 14-15, 39-29)

France : 29 paniers (dont 15 sur 33 à trois points) sur 63 tirs - 12 lancers francs sur 14 tentés - 32 rebonds (Diaw, 10) - 17 passes décisives (Heurtel, 6) - 12 balles perdues (Heurtel, Fournier et Diaw, 3) - 6 interceptions - 20 fautes personnelles

Marqueurs : Heurtel (12), Batum (35), Diot (2), Lauvergne (4), Jackson (3), Fournier (10), Piétrus (0), Gobert (4), Diaw (13), Gelabale (2)

Serbie : 32 paniers (dont 8 sur 15 à trois points) sur 56 tirs - 18 lancers francs sur 25 tentés - 28 rebonds (Bjelica, 7) - 19 passes décisives (Bjelica et Markovic, 5) - 9 balles perdues (Kalinic, 3) - 6 interceptions - 18 fautes personnelles - 1 joueur éliminé : Markovic

Marqueurs : Teodosic (24), Simonovic (2), Jovic (0), Bogdanovic (13), Bjelica (10), Markovic (11), Kalinic (8), Bircevic (0), Krstic (11), Raduljica (11)

La Serbie, superbe dans le sillage de Teodosic, a gagné le droit de défier les Etats-Unis en finale.

La Serbie, superbe dans le sillage de Teodosic, a gagné le droit de défier les Etats-Unis en finale.AFP

0
0