AFP

NBA : Golden State fait le ménage à l'Est, Cleveland rebondit : ce qu'il faut retenir de la nuit

Golden State fait le ménage à l'Est, Cleveland rebondit : ce qu'il faut retenir de la nuit en NBA
Par Vincent Bregevin via AFP

Le 21/01/2016 à 08:51

NBA - Après Cleveland (132-98) lundi, Golden State a écoeuré Chicago, un autre prétendant au titre NBA de la conférence Est, écrasé dans sa salle par les Warriors (94-125). Les Cavs, justement, se sont bien ressaisis en allant s'imposer à Brooklyn (78-91). Tout ce qu'il faut retenir de la nuit.

Comme LeBron James et ses Cavaliers, Derrick Rose, Jimmy Butler et leurs coéquipiers des Chicago Bulls n'ont pu que constater les dégâts dans leur salle face aux Golden State Warriors (94-125). Remontés par leur quatrième défaite de la saison samedi à Détroit (113-95), leur deuxième défaite en trois jours, les Warriors, champions NBA en titre, ont retrouvé leur meilleur basket.

"On a bien réagi après ce qu'il s'est passé à Detroit (défaite 113-95 samedi, la 4e de la saison, NDLR), on a livré deux belles performances coup sur coup, ce sont deux de nos meilleurs matches de la saison", a insisté Stephen Curry, meilleur joueur de la saison 2014-15, qui a marqué 25 points en 34 minutes et a suivi le 4e quart-temps du banc des remplaçants.

Les Warriors sont seulement la quatrième équipe de l'histoire avec un bilan de 39 victoires en 43 matches. Les trois précédentes équipes ont toutes remporté le titre NBA en fin de saison. Les écarts en points lors des démonstrations coup sur coup de Golden State à Cleveland (132-98) et Chicago (125-94). C'est la première fois depuis 1975 que les Warriors enchaînent deux victoires de suite avec plus de 30 points d'avance.

Portés par DeRozan, les Raptors enchaînent

De son côté, Cleveland a rebondi en surclassant Brooklyn (78-91) et a signé sa 29e victoire en 40 matches. La star de Cleveland LeBron James n'a pas eu à forcer son talent avec 17 points, cinq passes et un rebond en 29 minutes. Il a fait l'impasse sur la quatrième période, repos bienvenu avant le choc contre les Los Angeles Clippers jeudi.

Les déboires de Chicago qui a perdu ses trois derniers matches à domicile, font les affaires de Toronto, vainqueur de Boston (115-109) grâce à 34 points de DeMar DeRozan. Après cette sixième victoire de suite, les Raptors sont deuxième et dauphins des Cavaliers (27 v-15 d).

DeMar DeRozan face à Boston

DeMar DeRozan face à BostonAFP

Enfin, Philadelphie, plus mauvaise équipe de NBA 2015-16, a décroché sa sixième victoire de la saison, sur le parquet d'Orlando (87-96). Les Sixers affichent toujours le plus mauvais bilan de NBA avec six victoires pour 38 défaites, mais ils n'ont plus besoin que de trois victoires pour éviter de devenir la pire équipe de l'histoire, distinction qui leur appartient déjà depuis 1972-73 avec neuf victoires pour 73 défaites.

Le joueur du jour: Karl-Anthony Towns

Le "rookie" de Minnesota continue de faire sensation. Contre Dallas (défaite 106-94), "KAT" a fini la rencontre avec 27 points, 17 rebonds et 7 contres. Il est à 20 ans et 66 jours le plus jeune dans l'histoire de la NBA avec plus de 25 points, 15 rebonds et 5 contres. Il a détrôné par sa précocité un certain Shaquille O'Neal qui avait 20 ans et 291 jours en 1992-93. Une performance remarquable, qui ne doit pas en faire oublier une autre survenue cette nuit : celle de James Harden, auteur d'un triple double face à Detroit avec 33 points, 17 rebonds, et 14 passes décisives.

Karl-Anthony Towns part au contre face à Dallas

Karl-Anthony Towns part au contre face à DallasAFP

Le chiffre du jour: 21.793

Les points marqués par Carmelo Anthony après les 30 inscrits lors de la victoire des Knicks face à Utah. "Melo" a dépassé au classement des meilleurs réalisateurs de l'histoire la légende des Celtics Larry Bird (21.791 pts) et pointe désormais à la 36e place.

La "stat" du jour: 23

C'est le nombre de lancers francs manqués par André Drummond, le pivot des Detroit Pistons, qui a terminé avec un incroyable 13/36 sur la ligne face aux Houston Rockets. C'est un record dans l'histoire de la NBA. Drummond en a "battu" un autre en tirant 28 lancers francs en seconde période. Malgré la maladresse de son intérieur dans cet exercice, Detroit s'est quand même imposé chez les Rockets (114-123).

0
0