16/10/16 - 09:30
Terminé
Course en ligne - Messieurs
0km
?km
Mondiaux sur route • Etape12
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Course en ligne - Messieurs
Mondiaux sur route - 16 octobre 2016

Mondiaux sur route - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 16 octobre 2016 et débute à 09:30. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

La map n'est pas disponible pour le moment. Revenez plus tard pour suivre les coureurs en temps réel.
    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
15:50

Premier Français, William Bonnet a pris la 8e place. Un résultat plus qu'honorable pour le coureur de la FDJ, qui a été le seul à ne pas se faire piéger au sein de la délégation tricolore. Cela reste un bien maigre bilan vu ce que l'on était en droit d'attendre des leaders Nacer Bouhanni et Arnaud Démare.

15:41 

Mark Cavendish et Tom Boonen complètent ce podium magistral !

15:40 

Peter Sagan est le sixième à réussir l'exploit d'être sacré deux années consécutivement ! Le premier depuis Paolo Bettini (2006 et 2007). Quelle année pour le Slovaque, déjà vainqueur du Tour des Flandres, de trois étapes du Tour de France, et du championnat d'Europe ! Quel champion !

15:38

VICTOIRE DE PETER SAGAN ! Le Slovaque conserve son titre mondial !!!!

500m 

La Belgique fait le forcing ! Ça va rentrer ! Tout va se jouer au sprint !

1km

Leezer compte une grosse cinquantaine de mètres d'avance à la flamme rouge !! La Norvège tente d'assurer la poursuite ! Mais le Néerlandais tient bon !

2,5km

ATTAQUE DE TOM LEEZER ! Le gregario néerlandais tente sa chance ! Personne ne le prend au sérieux pour le moment ! Attention !

3km 

Pas de nouvelle attaque ! Ils sont encore 21 à pouvoir jouer le titre ! Cavendish, Sagan, Boonen, Viviani, Boasson Hagen et Kristoff sont les favoris !

4,5km

Van Avermaet a pris le sillage du Néerlandais ! Il lui prend tout de suite un relais ! Mais tout le monde a suivi derrière. Un Slovaque prend les commandes pour remettre de l'ordre. On mise sur le sprint pour Sagan.

5km

ATTAQUE DE TERPSTRA ! Ça y est les hostilités sont lancés dans ce final !

7km 

Stuyven se relève aussi ! Le rythme s'accélère sous l'impulsion des Norvégiens, qui occupent les trois premières positions. Derrière, quelques coureurs lâchent prise ! Mais tous les favoris sont là. Le Français William Bonnet y compris.

8km 

Naesen se relève enfin. Mais sentant encore quelques ressources, l'équipie belge relance son allure pour accrocher la queue du groupe. On ne sait jamais, sa présence pourrait peut-être encore servir d'ici l'arrivée.

11km 

Les Belges Jasper Stuyven et Oliver Naesen, futur coureur d'AG2R La Mondiale, ont effectué un travail immense depuis le début de la bordure. Ce sont encore eux qui sont aux manettes en tête de groupe.

15km

DERNIER TOUR ! Et personne n'a encore décidé de passer à l'offensive dans le groupe de tête, composé de 25 coureurs !

17km 

LES FAVORIS. Ils sont nombreux à pouvoir prétendre s'imposer au sprint. Le Britannique Mark Cavendish possède sans doute la meilleure pointe de vitesse. Mais les Norvégien Edvald Boasson Hagen et Alexander Kristoff, le Slovaque et tenant du titre Peter Sagan, l'Italien Elia Viviani ont aussi des arguments. Le Belge Tom Boonen, sacré en 2005 à Madrid, aurait peut-être intérêt à anticiper. Tout comme le champion olympique Greg Van Avermaet, le Néerlandais Niki Terpstra ou le dernier vainqueur de Paris-Roubaix, l'Australien Mathew Hayman. Le suspense reste entier !

20km

Statut quo en tête de course ! Les Belges font l'essentiel du travail, aidés par un Italien et un Norvégien.

25km

BONNET, LA SEULE CHANCE FRANÇAISE. Seul Tricolore présent à l'avant, William Bonnet revient de loin. Gravement touché aux cervicales lors d'une effroyable chute sur le Tour 2015, le protecteur de Thibaut Pinot chez la FDJ a repris la compétition en début d'année. A 34 ans, il n'a plus sa pointe de vitesse d'antan, celle qui lui avait permis de remporter une étape de Paris-Nice en 2010. Mais ses qualités de routier-sprinteur peuvent lui permettre de tenir un rôle intéressant dans le final.

Wiliam Bonnet (FDJ)
28km 

Le deuxième groupe, celui où figure Nacer Bouhanni, accuse toujours plus de trois minutes de retard. Il ne reviendra pas. On le sait déjà depuis de nombreux kilomètres. Mais ces hommes-là semblent toutefois décidés à finir la course.

29km 

Plus que deux tours à parcourir ! Malgré la perte d'un élément, les Belges impriment toujours le tempo en tête de course. Personne ne s'est encore décidé à attaquer. Mais ça ne saurait tarder...

30km

Ca se complique pour Jens Keukeleire !! Le Belge n'en peut plus et Bonnen perd un coéquipier dans le groupe de tête qui ne compte plus que 25 hommes.

35km

3'20 d'écart entre les leaders et leurs poursuivants. La victoire est définitivement promise à un des 26 hommes de tête. Le Français William Bonnet fait toujours partie du bon groupe.

37km

Kittel a renoncé également.

39km

3 minutes d'écart désormais entre la tête de course et les poursuivants. Les Allemands ne comptent personne devant, ils font fait pire que les Français.

Degenkolb "duscht" Debusschere bei Rad-WM
40km

Sale journée pour John Degenkolb !! C'est fini pour l'Allemand qui a forcé pour revenir sur les leaders mais a craqué. Il s'assoit sur la route.

43km 

Encore 3 tours à parcourir pour les coureurs. Les leaders comptent 2'30 d'avance sur le second groupe.

46km

Mark Cavendish a toutes ses chances. Quand on gagne quatre des six premiers sprints massifs sur le Tour de France, on ne peut que viser le titre mondial sur un circuit aussi peu sélectif que Doha. Déjà sacré en 2011, lors du dernier Mondial favorable aux sprinteurs à Copenhague, le Britannique pourra compter sur une équipe monstrueuse. Et il aura l’avantage de bien connaître les lieux, lui qui a remporté à deux reprises le Tour au Qatar, et notamment en février dernier.

48km

Les Belges reprennent les commandes et haussent le ton pour empêcher tout retour du groupe de poursuivants. 2'15 d'écart maintenant.

50km

Christophe Laporte a abandonné. Il se trouvait dans le groupe 3.

52km 
55km 

Ils sont toujours 26 devant avec les Italiens comme Bennati et Nizzolo accompagnés des Belges qui maintiennent simplement l'allure.

57km 

Le second groupe s'organise enfin avec notamment Degenkolb qui est énervé et fournit un bel effort. 1'50 d'écart maintenant.

Le peloton de tête sur le parcours des Mondiaux à Doha
60km

4 tours à effectuer désormais pour les leaders. Boonen et les Belges sont devant avec Viviani et les Italiens. Attention tout de même à ne pas trop travailler pour ceux qui restent en embuscade.

63km 

La bataille finale se profile. Il s'agit maintenant de ne pas se faire piéger et d'éviter les pépins.

65km

2'11 d'écart désormais entre les leaders et les "poursuivants" qui ne forcent pas.

67km

Dans le second groupe, John Degenkolb s'agace et arrose un de ses adversaires belge qui n'a pas pris de relais. Très frustré l'Allemand.

69km

William Bonnet reçoit des consignes. La stratégie française est claire : il doit s'économiser avant la bataille finale.

Wiliam Bonnet (FDJ)
71km

Aleksander Kristoff fait partie de nos favoris 4 étoiles et du groupe de tête. Le Norvégien de 28 ans s’était imposé en février sur la 1re étape du Tour du Qatar qui faisait office de "test event". Redevenu un des tous meilleurs sprinteurs après une année 2015 compliquée, il n’a certes pas eu de réussite dans les grands rendez-vous mais le Qatar lui réussit, lui qui s’y est déjà imposé à six reprises dans sa carrière.

73km

Ravitaillement en tête de course. Le second groupe est toujours à 2 minutes mais ne compte visiblement pas revenir.

75km 

Les leaders bouclent leur second tour, il en reste 5 à parcourir dans The Pearl. 44km/h de moyenne pour le moment.

77km

Arnaud Démare avait critiqué le parcours mais il l'a surtout mal appréhendé.

79km

Entre la chaleur écrasante, le circuit plein de rond-points et le passage des voitures, les 80 derniers kilomètres s'annoncent encore périlleux pour les hommes de tête.

81km 

Adam Blythe a dû changer de vélo également mais il a vite rejoint le groupe de tête et son compatriote Mark Cavendish.

83km 

2 minute d'écart maintenant entre les leaders et leurs poursuivants. Ca accélère devant !!

85km 

Les 35 degrés de Doha ont eu raison de Rowe, Thomas, Cummings et Stannard.

87km

4'52 de retard pour le troisième groupe où se situe Arnaud Démare. Le Français de 26 ans semblait avoir passé un cap mais il a nettement manqué d'expérience ce dimanche.

ITW Démare
88km

Elia Viviani change de vélo très rapidement. L'Italien a réussit à rester dans le groupe de tête.

90km 

Jens Keukeleire et les Belges assurent toujours un train soutenu. Les favoris comme Sagan, Boonen, Van Avermaet, Cavendish et les Italiens Bennati et Nizzolo sont là.

92km 

Non c'est fini pour le groupe de Bouhanni !! La réaction ne dure pas, certains se relèvent et l'écart revient très vite à 1'30.

93km 

Les poursuivants résistent et reviennent à 1'18 des hommes de tête même s'ils demeurent assez désorganisés.

96km

Un groupe d'une vingtaine de coureurs attardés (10 minutes) est mis hors course par les commissaires sur ce circuit de The Pearl.

97km

Et ce sont les Belges qui prennent le dessus puisque l'écart entre les deux premiers groupes monte à 1'25.

100km 

C'est la bataille entre les Belges en tête et les Allemands qui tentent de sauver Greipel dans le groupe des poursuivants.

101km

C'est fini pour l'Australien Steele Von Hoff. Il abandonne.

102km

Près d'1'40 d'écart entre le groupe de Bouhanni et celui de Démare qui ne sera pas champion du monde.

103km

Pas trop de souci finalement pour Kolar qui réintègre rapidement le groupe de tête. Un morceau de plastique bloquait le passage de ses vitesses. A suivre tout de même.

105km

Autre mauvaise nouvelle pour Sagan : son coéquipier Michael Kolar connait un problème de dérailleur au premier pointage intermédiaire.

108km

Attaque de Marco Haller dans le second groupe !! L'Autrichien décide de partir seul devant la mésentente des poursuivants.

110km

Troisième ravitaillement pour les hommes de tête et cela se révèle encore difficile pour certains comme les Slovaques qui n'auront pas de musettes. Mauvaise nouvelle pour Peter Sagan.

113km

Les Belges, eux, mènent les 27 leaders. Ils se démènent contrairement aux autres équipes du groupe de tête.

115km

La tactique de William Bonnet fait débat. Certains voudraient le voir décrocher pour rejoindre Bouhanni et Démare mais il est trop loin d'eux. Il ne prend plus de relais dans le groupe de tête.

117km

Les coureurs vont bientôt entrer sur le circuit de 15,2 kilomètres sur l'île artificielle The Pearl qu'il faudra parcourir à sept reprises.

120km

Les leaders reviennent dans Doha et filent entre les buildings. Ils comptent 1'10 d'avance sur leurs poursuivants.

Le peloton sur le parcours des championnats du monde à Doha
122km

Greipel, favori 5 étoiles avec Sagan, fait partie du groupe des battus. Quand on pense sprint, on pense forcément aux Champs-Elysées. Et Greipel a devancé tout le monde cette année lors de la dernière étape du Tour de France. Une de ses dix victoires de la saison. Avec John Degenkolb, habitué à lancer Kittel du temps de leur cohabitation à la Giant, le sprinteur de la Lotto-Soudal pourra sans doute compter sur le meilleur poisson-pilote présent à ces Mondiaux. Avec sa puissance, l’expérimenté Allemand a largement les cartes pour offrir 1er maillot arc-en-ciel à l’Allemagne depuis… 1966 (!) et Rudi Aldig.

Doha 2016 UCI World Championships men's road race
125km 

Les Italiens et les Belges peinent à s'entendre dans le groupe de tête et le second groupe reste à 1'10.

128km

6 Belges dans le groupe de tête dont Boonen et Van Avermaet, 4 Norvégiens dont Hagen et Kristoff, 4 Italiens dont Viviani et Bennati qui donnent le rythme.

132km

Plus de tempête de sable à signaler mais les projections de cailloux dues aux passages des voitures sur le bord de la route s'ajoutent à la chaleur.

135km 

Toujours 1 minute d'écart entre les leaders et le premier groupe de poursuivants. Un troisième groupe s'est formé avec notamment Bouhanni.

138km 

Le groupe suivant est encore plus désorganisé. Cela agace notamment Nacer Bouhanni. 1 minute d'écart.

140km

Le groupe de tête peine maintenant à s'organiser. Sagan, Cavendish, Boonen, Van Avermaet, Matthews, Bennett ou Kristoff se regardent.

Le peloton lors des championnats du monde au Qatar en 2016.
142km

Magnus Cort Nielsen était dans le bon groupe mais il recule. Le Danois a dû crever.

144km 

Le premier groupe rejoint les échappés qui se sont relevés !! Boonen accélère encore d'un seul coup.

146km

Plus que 30 petites secondes d'écart entre les six hommes de tête et le premier groupe qui compte une petite minute d'avance sur le second.

150km

Le premier groupe arrive au second ravitaillement mais ne ralentit pas. 1 minute d'écart entre les deux premiers groupes désormais.

151km

William Bonnet s'est montré plus vigilant que ses coéquipiers français et fait partie du premier groupe qui revient à 1'35 des six leaders. Le second groupe est à 50" du premier.

153km
155km

Ca ne s'arrange pas pour Nacer Bouhanni !! Il est dans le deuxième groupe qui compte maintenant 50 secondes de retard sur le premier. Les écarts se font et se défont très vite sur ce circuit.

156km 

Il est très costaud Brayan Ramirez. Il est durement tombé il y a quelques instants mais parvient à revenir rapidement parmi le groupe de tête.

157km

La course est folle et une petite tempête de sable se prépare. Plus que 2'30 d'avance pour les hommes de tête. Toujours 30" d'écart entre les deux groupes qui ont lancé la chasse.

159km

Wouh la vilaine chute du Colombien Brayan Ramirez Chacon !! Il était dans le groupe de tête mais est tombé tout seul. 5 hommes devant désormais.

161km 

Plus que 3'34 d'avance pour les hommes de tête !! 30 secondes d'écart entre les deux groupes suivants.

162km

C'est fini pour Fernando Gaviria !! Le Colombien est tombé. Il se met sur le bord de la route et se tient le bras gauche.

164km

Attention cette course est très mouvementée !! Les chutes sont encore nombreuses.

164km

Il y en a partout !! Arnaud Démare, lui, est déjà bien derrière. C'est très certainement fini pour le Français.

165km

Certains ont été bien plus malins que d'autres !! Les trois Slovaques sont présents dans le bon groupe.

166km
167km 

Les coureurs sont éparpillés en petits groupes et ceux qui sont derrière sont déjà piégés.

169km 

Plusieurs bordures se sont formées. Les Belges et les Britanniques assurent un train soutenu et reviennent à 5 minutes du groupe de tête.

171km

Contrairement à plusieurs favoris, Sagan est présent dans le bon groupe. Pour beaucoup, c'est la question qui taraude, le facteur X de ce Mondial. Le vent qatari va-t-il éparpiller le peloton dans le désert et laisser place à une course de mouvement, digne des flandriennes ? Sagan peut s'en moquer. Le Slovaque est le mieux armé pour répondre aux deux types de scénarios envisagés. Des bordures ? Pas de problème. Il s'est montré le plus doué dans ce registre cette année.

172km

173km

L'Australien Caleb Ewan est en difficulté pendant que les Britanniques mènent le peloton à vive allure.

175km

Plus que 6'30 d'écart entre la tête de course et le peloton. Nacer Bouhanni connait également des soucis. Les Français ont mal géré ce changement de direction.

176km

Cette soudaine accélération fait de gros dégâts. Premières bordures et William Bonnet est lâché !!

177km

Changement de direction vers Ras Laffan maintenant pour le peloton également et ça s'anime sérieusement. Les Britanniques haussent le ton d'un coup et filent à 72km/h !!

179km 

Le Mexicain René Corella accuse le coup dans le groupe de tête et laisse filer ses six partenaires d'échappée. Pourtant, le peloton revient très fort lui aussi et ne compte plus que 7'30 de retard.

181km

Les échappés viennent de virer sur leur droite dans cette boucle de 151km et profitent désormais d'un vent favorable.

183km

Peter Sagan peut-il conserver son titre mondial ? Il n'est pas le plus rapide des sprinters, sur le papier. Mais le Slovaque est en très grande forme, au point d'en faire l'un des grands favoris. Voici quatre raisons de croire en ses chances de doublé. Il deviendrait alors le sixième coureur à conserver son titre mondial et le premier depuis Paolo Bettini (2006 et 2007).

Peter Sagan à Richmond
185km 

Le peloton accélère de nouveau et file à 41km/h contre 36 pour les sept échappés. 8'50 d'écart maintenant.

189km

Moins de 9 minutes d'écart désormais entre le peloton et les 7 leaders. Un nouveau ravitaillement devrait toutefois permettre aux hommes de tête de maintenir cette avance pendant quelques kilomètres.

192km 

Le peloton accélère à son tour et reprend très vite 30 secondes aux échappés. Certains en font les frais derrière, ils doivent faire attention.

195km 

Les hommes de tête se démènent, ils s'entendent bien et se relaient rapidement. Leur avance augmente de nouveau et revient à 10 minutes.

198km

Peter Sagan a rejoint tranquillement le peloton. Le champion du monde en titre se permet même de discuter avec les membres de l'équipe espagnole.

200km

Les sept hommes de tête poursuivent leur effort et maintiennent leur avance autour de 9'25 malgré le vent de face.

203km

Le peloton arrive au ravitaillement et cela se révèle compliqué pour certains coureurs. Une nouvelle chute est évitée de justesse. William Bonnet s'en sort bien.

204km 
206km 

L'avance des hommes de tête se réduit : 9'26 désormais. Le peloton accélère et conserve un net avantage face au vent.

208km

Chute dans le peloton !! Chad Aga doit s'arrêter pour changer de vélo.

211km 

Pendant ce temps-là... Peter Sagan musarde gentiment à l'arrière, dans les voitures. Le champion du monde en titre est vraisemblablement allé chercher un bidon. Il est seul pour revenir dans le peloton et n'a pas l'air plus stressé que ça. Egal à lui-même.

213km 

Sous l'impulsion de Kanstantsin Siutsou (Biélorussie), le peloton réduit considérablement l'écart. Plus que 9'45'' d'avance pour les hommes de tête, qui se sont peut-être engagés dans une petite galère tant la journée sera longue sur le vélo aujourd'hui.

216km 

Les Français et les Britanniques se replacent dans les premières positions du peloton. Démare, Bouhanni, Cavendish and co sont évidemment là. On sent un peloton excessivement tendu. A plus de 200km de l'arrivée.

220km 

Vent de trois quarts face sur la route. Le peloton n'amuse déjà plus trop la galerie. Ca se replace dans de nombreuses équipes, notamment pour éviter d'éventuelles bordures. Conséquence directe : l'écart a légèrement fondu pour les échappés et est repassé sous les 11 minutes (10'48'').

10h50

Un point sur le parcours justement : les coureurs doivent parcourir 258 km ce dimanche sur un terrain totalement exposé au vent (et qui oblige d'ailleurs déjà le peloton à s'employer gentiment...). Il y a d'abord une première boucle de 151 km, à effectuer en aller-retour. Après les 80 premiers km, le peloton fera demi-tour pour revenir vers Doha et ensuite rentrer sur le circuit final de 15,2 km, qui sera parcouru à sept reprises jusqu'à la ligne d'arrivée. Ce final sera assez sinueux, ce qui pourrait permettre à quelques costauds de tenter un coup de force pour éviter l'inévitable : un sprint massif.

225km 

Comme attendu, il fait chaud et il y a beaucoup de vent sur le parcours. L'écart continue de grimper pour les sept hommes de tête. Plus de 11 minutes d'avance désormais.

235km

Peter Sagan remet son titre en jeu. Il n'est pas le plus rapide des sprinters, sur le papier. Mais le Slovaque est en très grande forme, au point d'en faire l'un des grands favoris. Il peut croire en ses chances de doublé. Il deviendrait alors le sixième coureur à conserver son titre mondial et le premier depuis Paolo Bettini (2006 et 2007).

Peter Sagan avec sa médaille
240km 

Le peloton a laissé filer les hommes de tête. Le groupe de 7 compte désormais une très belle avance (7'50'').

10:22 

A noter que deux hommes n'ont pas pris le départ. Il s'agit du Colombien Rigoberto Uran et du Norvégien Vegard Breen.

252km 

Un premier groupe a réussi à sortir du peloton. Sept coureurs figurent dans cette échappé : Brayan Ramirez (Col), Nick Dougall (AfS), Natnael Berhane (Eri), Ryan Roth (Can), Anas Ait El Abdia (Mor), Lagkuti (Ukr), Corella (Mex).

10:10

Le peloton a commencé les 257,5 km de course à 9h57 exactement. 199 coureurs sont alignés sur la dernière course majeure de la saison. 48 pays différents sont représentés.

10:00

BONJOUR A TOUS. Bienvenue sur notre site pour suivre en direct la course en ligne messieurs des championnats du monde qui ont lieu au Qatar.

0 commentaire