Getty Images

TOUR D'ITALIE - Tom Dumoulin, simple coup de moins bien ou amorce d'un déclin ?

Dumoulin, simple coup de moins bien ou amorce d'un déclin ?

Le 23/05/2017 à 20:51Mis à jour Le 23/05/2017 à 21:51

TOUR D'ITALIE - Après son problème gastrique qui lui a coûté plus de deux minutes à l'arrivée de la 16e étape du Giro mardi, Tom Dumoulin (Sunweb) a exprimé sa frustration du temps perdu plutôt que le soulagement d'avoir conservé son maillot rose pour 31'' sur Nairo Quintana. À cinq jours de l'arrivée, le Néerlandais a grillé son joker.

Une fois reparti, Dumoulin affirme ne pas avoir paniqué. La peur de perdre subitement le Giro ? Pas le moins du monde. Le Néerlandais se veut même catégorique. Seule la frustration d'avoir perdu du temps sur ses adversaires (2'28'' sur Nibali et 2'10'' sur Quintana) occuperait son esprit. Comme si son soudain problème gastrique relevait d'un simple fait de malchance, à l'instar d'une crevaison bête et méchante. "Je suis très déçu et en colère. Je pense que j'étais vraiment fort aujourd'hui. Je n'ai pas perdu à la pédale face à Nibali et à Quintana. Avec mes jambes, ce n'était pas nécessaire de perdre deux minutes aujourd'hui."

De quoi réveiller le spectre de la Vuelta 2015 ?

Au final, l'incident ne semble pas avoir altéré sa confiance, énorme après ses victoires au chrono de Montefalco puis au sommet d'Oropa samedi dernier. On pourrait presque affirmer le contraire. "J'ai juste perdu du temps sur mon problème. Si vous regardez bien, j'ai chassé tout seul (durant 33 kilomètres) et je n'ai perdu que deux minutes. Je pense que mes jambes sont très bonnes. Mais maintenant, je suis juste très déçu et en colère." À cinq jours de l'arrivée à Milan, Dumoulin n'a plus que 31'' d'avance sur Quintana et 1'12'' sur Nibali. Son joker déjà grillé, le spectre de perdre un nouveau Grand Tour au finish, 18 mois après la Vuelta 2015, pourrait-il ressurgir dans son esprit ?

Dès mercredi, et plus sûrement jeudi, théâtre de la prochaine arrivée au sommet, à Val Gardena, Dumoulin aura l'occasion de montrer que sa santé est bel et bien intacte. Que cette image improbable du maillot rose cuissard baissé n'était qu'un simple accident de parcours. Et non le début d'un déclin inexorable.

0
0