Getty Images

L'équipe de France championne du monde d'épée par équipes

Les Bleus sont bien les maîtres du monde à l'épée

Le 25/07/2017 à 19:26Mis à jour Le 25/07/2017 à 21:58

MONDIAUX - L'équipe de France masculine d'épée est championne du monde après sa victoire en finale des Mondiaux de Leipzig mardi. Les Tricolores ont battu la Suisse (45-43) dans un final de folie, où Yannick Borel est revenu de 37-41 dans la dernière minute. Après le titre olympique à Rio, les épéistes français confirment leur domination sur leur discipline.

Champions olympiques et désormais champions du monde, les épéistes français sont bien au sommet de leur discipline ! Un an après avoir décroché le titre à Rio, ils sont allés au bout d'eux-mêmes pour rester au sommet de l'épée mondiale mardi à Leipzig en battant la Suisse (45-43). Les Bleus ont retourné une situation bien compromise, grâce à la vista de Yannick Borel, auteur des vingt dernières touches. Borel s'est en plus vengé de sa déception individuelle en dominant dans le dernier assaut Georg Kuhn - entré comme remplaçant en toute fin d'assaut après la blessure de Max Heinzer -, celui qui l'avait dominé dès les 32es de finale à la surprise général en individuel samedi.

Vidéo - Borel a sorti le très grand jeu pour arracher le titre mondial aux Suisses : l'assaut final en vidéo

01:35

Borel a même été le héros des Bleus, les sauvant d'un bien mauvais pas. Numéro un mondial à l'épée, le Guadeloupéen a fait honneur à son statut en remontant sept touches de retard (32-25) pour remettre la France à l'endroit. Les Bleus avaient jusque-là été mis en difficulté par la stratégie suisse de peu s'engager dans le combat, quatre assauts n'allant pas à leur terme. Borel est donc revenu, une première fois à la marque à 1'38" de la fin. La finale a manqué de peu de tourner à nouveau en faveur des Suisses, troisièmes des derniers Mondiaux. Max Heinzer a alors dû céder sa place, sonné, après une lourde chute au sol.

Borel tout-puissant

Est alors rentré en lice Georg Kuhn, le bourreau de Borel en individuel trois jours plus tôt. De 37-37, le score est passé à 37-41 en faveur des Helvètes, laissant craindre une nouvelle déconvenue pour le leader des Tricolores, avec seulement une minute restante au chrono. Borel a alors tout tenté, jusqu'au bout, tout en restant en contrôle, et il est revenu touche par touche avant d'ajouter la touche finale, en contre à quelques secondes du terme. Magistral.

Un final de folie après la fin déjà rocambolesque des sabreuses qui ont remonté plus de dix touches de retard face au Japon pour s'offrir le bronze un peu plus tôt ce mardi. Cette première médaille d'or des Mondiaux 2017 porte le bilan de l'équipe de France à cinq médailles avant la dernière journée de compétition mercredi avec le fleuret masculin et l'épée féminine par équipes.

0
0