AFP

CAN - Il n'y a pas eu de miracle : l'Algérie a déjà pris la porte

Il n'y a pas eu de miracle : l'Algérie a déjà pris la porte
Par Eurosport

Le 23/01/2017 à 21:52Mis à jour Le 23/01/2017 à 23:14

CAN 2017 - Après la victoire de la Tunisie contre le Zimbabwe (4-2), l'Algérie est éliminée de la Coupe d'Afrique des nations 2017. Tenus en échec par le Zimbabwe lors de la première journée (2-2) puis défaits par la Tunisie (2-1), les Algériens n'ont en plus pas réussi à battre un Sénégal très remanié (2-2). Le Sénégal et la Tunisie passent en quarts de finale.

L'Algérie pouvait difficilement faire pire. Les Fennecs ont déjà pris la porte dans cette CAN 2017. S'ils ont vu leurs minces espoirs vite s'envoler avec la victoire de la Tunisie face au Zimbabwe (4-2) qui s'est rapidement dessinée dans l'autre match, ils ont terminé cette compétition par un triste nul face au Sénégal (2-2), lundi à Franceville. Leur passage au Gabon restera comme un échec cinglant. Déjà en difficulté dans la course pour la qualification pour le Mondial 2018, la sélection algérienne n'a pas fait illusion dans cette Coupe d'Afrique des nations.

Versée dans ce "groupe de la mort", l'Algérie est allée de déception en déception. Tenus en échec par le Zimbabwe lors de la première journée (2-2) puis défaits par la Tunisie (2-1), les partenaires de Rachid Ghezzal, rentré à la 83e minute, n'étaient plus maîtres de leur destin avant cette dernière journée dans ce groupe B. Ils devaient s'imposer contre un Sénégal déjà qualifié, tout en espérant une défaite de la Tunisie face au Zimbabwe. Aucun de ces deux critères n'aura été rempli.

Désormais, l'Algérie doit se ressaisir dans les qualifications pour le Mondial 2018

Face à une équipe du Sénégal très remaniée, l'Algérie a été incapable de s'imposer. Sa friabilité défensive l'a encore plombée. Islam Slimani, qui a raté le triplé (77e), lui a pourtant permis de mener deux fois au score (1-0, 10e puis 2-1, 52e). Mais le Sénégal a à chaque fois égalisé, par Papakouli Diop (1-1, 44e) puis Moussa Sow (2-2, 54e). De toute manière, la Tunisie a de son côté fait le travail face au Zimbabwe (4-2) pour assurer sa qualification.

L’Algérie va devoir vite tirer les leçons de ce tournoi. Georges Leekens, arrivé à la tête des Fennecs en octobre, n'a pas su trouver la bonne formule. Les individualités offensives, qui ont en plus déçu à l’image de Riyad Mahrez, ne font pas tout. Après avoir échoué à aller en demi-finale lors de la dernière CAN malgré sa belle Coupe du monde 2014, l'Algérie a pris une sévère claque dans cette CAN. Et va devoir redresser la tête pour tenter de sauver sa qualification pour le Mondial 2018 et bien aborder celles de la CAN 2019.

L'Algérie se retrouve à un tournant. Invaincu dans ce premier tour, le Sénégal, qui affrontera le Cameroun en quart, va lui devoir confirmer.

0
0