Getty Images

Le FC Barcelone peine mais s'impose à Getafe (1-2) et poursuit sur sa lancée

Non sans peine, le Barça enchaîne

Le 16/09/2017 à 18:05Mis à jour Le 16/09/2017 à 19:38

LIGA - Mené 1-0 après un but magnifique de Shibasaki (39e), le FC Barcelone a dû s'en remettre à Denis Suarez (62e) et Paulinho (84e). Les deux hommes ont permis au club catalan de s'imposer à Getafe (1-2), lors de la 4e journée de la Liga. Brillants face à la Juventus, les Barcelonais ont cette fois sorti le bleu de chauffe mais poursuivent leur carton plein en tête de la Liga.

Pour enchaîner une quatrième victoire en autant de matches en Liga, le FC Barcelone a souffert sur la pelouse de Getafe. Menés au score en cédant sur un bijou de Shibasaki, les Catalans ont renversé une situation mal embarquée grâce au coaching d'Ernesto Valverde. L'entraîneur barcelonais a fait rentrer en cours de jeu Denis Suarez et Paulinho, et les deux ont fait la différence en plantant deux banderilles décisives en seconde période. La troupe de Lionel Messi caracole donc toujours en tête du championnat avec un carton plein.

Après un début de campagne en Ligue des champions abouti avec un large succès contre la Juventus Turin (3-0), mardi, le FC Barcelone voulait poursuivre sa belle semaine. La mission a été difficilement accomplie par les Blaugrana. La faute à un Getafe qui a offert une belle opposition, surtout en première période. Après deux premières alertes (2e, 16e), le club de la banlieue sud de Madrid a trouvé l'ouverture sur une superbe volée de Gaku Shibasaki (1-0, 39e), venue se loger sous la barre de Marc-André ter Stegen. Un avantage plutôt mérité pour les coéquipiers de Mauro Arambarri, l'ancien Bordelais, plus entreprenants et incisifs durant la première période.

Valverde a fait basculer la rencontre avec son coaching

Le coach barcelonais a d'abord fait entrer Denis Suarez à la reprise pour remplacer Andrès Iniesta. Dans une seconde période un peu plus conforme aux standards barcelonais - dans l'intensité et la verticalité - le milieu a rendu la confiance placée en lui par son entraîneur avec une jolie frappe du droit dans la lucarne à la sortie d'un cafouillage (1-1, 62e). Puis l'ex-coach de l'Athletic Bilbao a décidé de lancer le contesté Paulinho. Un coaching gagnant puisque l'international brésilien a inscrit le but de la victoire (2-1, 84e) sur une passe de Messi, qui restait sur trois rencontres d'affilée à deux buts inscrits au minimum.

L'arbitrage a aussi pesé de son poids dans le résultat de cette rencontre. Que serait-il advenu du Barça si Gérard Piqué avait écopé d'un second carton jaune pour une main dans la surface (16e), seulement six minutes après son premier avertissement pour une faute grossière ? Le vice-champion d'Espagne pourra répondra qu'un penalty a peut-être été oublié en sa faveur pour une faute de Djene sur Luis Suarez (72e). La manière n'a peut-être pas été au rendez-vous mais l'essentiel était bien de continuer à se rassurer pour les Barcelonais, un mois après avoir été balayé par le Real Madrid en Supercoupe d'Espagne à quelques kilomètres de là.

0
0