Imago
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Lloris, le bout du tunnel


Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 24/11/2007 à 07:00
Blessé depuis début septembre et victime d'une rechute en octobre, Hugo Lloris fera son retour dans le but niçois, dimanche face au Paris Saint-Germain. Un vrai soulagement pour le portier qui avoue avoir "gambergé" durant sa période d'inactivité. Désorma

La saison s'annonçait rose et pleine de promesses. Elle a commencé sur une teinte assez foncée, proche du noir. Mais le bout du tunnel est proche. Dimanche face au Paris Saint-Germain, Hugo Lloris retrouvera sa place dans le but niçois. Depuis début septembre, le jeune et prometteur portier de l'OGCN trainait une blessure au genou gauche (lésion au ligament latéral externe). Victime d'une rechute face au Mans le mois dernier, Lloris a dû prendre son mal en patience. Sur le flanc pour la première fois de sa courte carrière professionnelle, ce Niçois pur sucre s'est posé pas mal de questions : "On apprend dans la difficulté mais j'ai quand même gambergé car c'est difficile de rester sur la touche", confie le gardien sur le site officiel du club.

"Avec la rechute c'est encore plus dur, car on revient sur le terrain avec une grosse envie de jouer, ajoute-t-il. On prend un coup et là le docteur t'annonce qu'il faudra encore rester un mois sans jouer." Un mois passé à travailler pour revenir sans décevoir. Révélation de la saison dernière et auteur d'un exercice complet en 2006/2007, Hugo Lloris avait une belle carte à jouer et comptait sur les six premiers mois de la présente saison pour "régler des petits détails dans le jeu et passer un palier", comme il nous le confiait cet été. Il faudra attendre un peu plus que prévu. Mais qu'importe. A bientôt 21 ans, le gardien de but de l'équipe de France Espoirs a le temps. Et ne souhaite surtout pas griller les étapes. Sa rechute l'a refroidi. Logiquement.

Le PSG, ça motive

Revenu sans doute un peu trop rapidement après sa première blessure, ce qu'il concède, Hugo Lloris a payé la note cash : "Je me suis peut-être un peu enflammé c'est vrai. Après c'était quand même un sacré concours de circonstances : je venais d'être appelé en sélection, j'ai repris en Ligue 1 et je prends un mauvais coup sur le genou pour mon retour. C'est la faute à pas de chance. Cela dit cette fois-ci j'ai mis tous les atouts de mon côté, j'ai pris mon temps." Lloris est même repassé par la case CFA pour deux rencontres. Deux rencontres disputées avec la réserve qui lui ont permis de reprendre en douceur. De recommencer par les bases. La coupure internationale a également fait du bien et a offert au gardien une période assez calme pour travailler et retrouver ses repères.

Mais l'entraînement et la CFA ne remplacent pas la compétition ni le haut niveau. Dimanche face au Paris Saint-Germain, le jeune gardien n'aura pas de filet et devra se montrer performant de suite. S'il n'a pas d'appréhension quant à un éventuel nouveau pépin physique, Hugo Lloris reconnait ne pas savoir où il en est exactement. Mais cela ne l'inquiète pas outre-mesure. L'adversaire qui débarque au stade du Ray est alléchant et devrait l'aider à reprendre sa marche en avant : "J'ai un manque de compétition évident mais je pense que l'excitation de ce genre de match peut permettre de compenser cela. Il vaut mieux reprendre avec un gros match comme ça, je pense que dans la tête c'est plus facile à gérer." Et quand la tête va...