AFP

"Avec une réussite comme ça, ils peuvent même rattraper Paris" : Le Top des déclas de la 25e journée

"Avec une réussite comme ça, ils peuvent même rattraper Paris" : Le Top des déclas de la 25e journée
Par Eurosport

Mis à jourLe 06/02/2016 à 23:46

Publiéle 06/02/2016 à 23:33

Mis à jourLe 06/02/2016 à 23:46

Publiéle 06/02/2016 à 23:33

Article de Eurosport

LIGUE 1 – L'ironie de Claude Puel envers Monaco, le coup de gueule de Patrice Garande ou la sortie de Stéphane Moulin sur l'arbitrage... Voici les déclas de la 25e journée.

Quand Puel chambre l'ASM

Claude Puel l'avait mauvaise après la défaite niçoise à Monaco (1-0), alors que l'ASM a évolué à 10 une partie de la rencontre. "Monaco a refusé le jeu. Ils attendaient le 0-0 et sur la seule opportunité, ils marquent", a pesté le coach des Aiglons. Avant d'asséner sa pique finale :

" S'ils continuent d'avoir de la réussite comme ça, ils peuvent même envisager de rattraper Paris"

Moulin ne conteste pas le rouge mais…

Contre Lyon, dans le premier quart d'heure, Angers a pris un but et un rouge. Et le match était plié. Si Stéphane Moulin a commencé par dire qu'il ne "contestait pas le rouge", c'est pourtant très exactement ce qu'il a fait, estimant qu'une faute similaire lors de Rennes-Saint-Etienne, jeudi, "n'avait même pas amené de coup franc."

" Faut qu'ils se mettent d'accord les arbitres, une bonne fois pour toute. Il y a une décision prise à mon avis à la hâte et il faut avoir un petit peu de discernement."
Stéphane Moulin, l'entaîneur d'Angers
Stéphane Moulin, l'entaîneur d'Angers - Panoramic

Genesio loue la qualité… et le réalisme de l'OL

Convaincant à Angers, l'OL a enchainé une deuxième victoire de suite. Mais pour Bruno Génésio, l'entraîneur rhodanien, Lyon avait déjà montré dans un passé récent qu'il pouvait offrir un visage séduisant.

" Je ne suis pas sûr qu'on ait fait un meilleur match ce soir qu'à Saint-Étienne ou contre Marseille chez nous, mais sur la première occasion, on a marqué…"

"J'optimisme", version Frédéric Hantz

Montpellier est toujours relégable. Montpellier n'a pas gagné à Lorient (1-1) malgré un but d'avance et un joueur de plus à la pause. Mais Frédéric Hantz veut quand même voir les choses du bon côté.

" Je préfère voir le verre à moitié plein ce soir. On a tiré onze fois au but : on aurait pu, on aurait dû l'emporter, mais cela reste un bon point de pris."

Garande remet ses joueurs à leur place

Patrice Garande a gentiment allumé ses joueurs après la défaite à domicile contre Reims (0-2). "A la mi-temps, il y avait beaucoup de colère car je ne comprends pas comment on peut commencer un match comme ça, avoir autant de manques dans tous les domaines et aussi peu d'envie. Reims nous a mangé partout", a pesté le technicien normand. Et son constat est cinglant : son équipe, avec ce visage-là, n'a pas l'étoffe pour voir aussi haut qu'il y a quelque temps.

" Quand on parle d'Europe, là, on voit que le costume est trop grand pour nous"
Patrice Garande (Caen)
Patrice Garande (Caen) - Panoramic

0 commentaire
Vous lisez :