AFP

Caen-Monaco (2-2) - L'antisèche : L’ASM a perdu 2 points… mais reste en position de force pour la C1

L'antisèche : L’ASM a perdu deux points… mais elle reste en position de force pour la C1

Le 05/03/2016 à 00:44

LIGUE 1 – Rejoint par Caen (2-2) en fin de match, Monaco pourrait ruminer ces deux points perdus. Mais l'ASM conserve quand même une position privilégiée pour finir dauphin du PSG. Notre antisèche.

Le jeu : Une heure d'attente avant une fin emballante

Comme la semaine dernière à Nantes (0-0), Monaco n'a pas proposé grand-chose en première période vendredi soir. La faute à une pelouse difficile après la tenue de la rencontre de Coupe de France entre Granville et l'OM la veille et à un bloc caennais bien en place. Les supporters monégasques ont bien cru revivre un match soporifique avant d'être sorti de leur somnolence par un coup de patte génial de Lemar. Côté normand, Patrice Garande a renouvelé son pari d'une défense à 5 mais en l'absence de Delort, suspendu, ça n'a pas porté ses fruits dans un premier temps. Remis en selle par un penalty de Féret, les Caennais ont une nouvelle fois fait preuve d'une solidarité et d'une générosité en fin de match qui leur ont permis d'accrocher un nul logique et de continuer de rêver à l'Europe.

Les joueurs : Traoré a eu sa chance, il est passé à côté

Leonardo Jardim a décidé de faire souffler sa recrue Vagner Love vendredi. Son remplaçant, Lacina Traoré, a déçu en étant bien contrôlé par le duo Yahia-Adéoti. Bernardo Silva a fait la différence avec une action de grande classe sur le second but de son équipe. Wallace s'est montré naïf en concédant un penalty pour une faute de main dans sa surface. En l'absence de Delort et de Ntibazonkiza (blessé), Rodelin est apparu isolé en pointe chez les Caennais. Aucune occasion à se mettre sous la dent pour l'ancien Lillois. La recrue hivernale venue de Tours, Kouakou, a pris le relais en égalisant d'un superbe retourné. Les jeunes ailiers Nkololo et Bazile se sont montrés plutôt discrets. Méconnu du grand public, Appiah enchaîne les performances très solides sur son côté droit en défense. Helder Costa, son vis-à-vis du soir, peut en témoigner.

Nicolas Seube devant Joao Moutinho lors de Caen-Monaco

Nicolas Seube devant Joao Moutinho lors de Caen-MonacoAFP

Ce qui aurait pu tout changer : Vercoutre est resté concentré jusqu'au bout

Dans le temps additionnel de la seconde période (90e+5), le nouvel entrant Mbappe a provoqué un dernier coup franc dangereux à 30 mètres des buts normands. Moutinho a trouvé la tête de son compatriote Ricardo Carvalho mais Vercoutre a sauvé le point du nul d'une sublime horizontale sur sa ligne de but. Le public du stade d'Ornano n'a pas oublié de saluer le geste décisif de son héros du soir.

La stat : 3

Avec Lemar et Moutinho, Leonardo Jardim possède des tireurs de coups de pied arrêtés très dangereux. Son international espoir l'a prouvé encore une fois vendredi et l'ASM a converti un troisième coup franc victorieux, un record cette saison en L1.

Le tweet qui résume la naïveté d'un soir de Wallace

La question : L'ASM est-elle est en train de tout gâcher ?

En attendant le match entre Lyon (4e) et Guingamp dimanche soir, Monaco, dauphin du PSG, compte huit points d'avance sur son adversaire du soir (3e). En deux matches face à deux concurrents directs (Nantes et Caen) dans la course à l'Europe, les coéquipiers de Toulalan n'ont pas réussi à se détacher et à se rapprocher à grand pas de la C1 en obtenant deux nuls à l'extérieur. L'égalisation tardive des Normands peut laisser des regrets mais les Monégasques doivent au contraire retenir quelques motifs de satisfaction.

Certes, leur fonds de jeu se révèle toujours aussi peu enthousiasmant mais ils ne perdent quasiment plus (une seule défaite lors des 16 dernières journées), même quand l’ASM rend une pâle copie, comme à Nantes il y a une semaine. Le retour en boulet de canon de l'OL, accentué par sa brillante victoire face au PSG, pourrait faire trembler l'ASM. En cas de victoire face à Guingamp, les Gones n’auront plus que six longueurs de retard sur les Lyonnais, avec la perspective d’un OL-Monaco lors de la 37e journée…

Thomas Lemar a ouvert le score pour Monaco à Caen

Thomas Lemar a ouvert le score pour Monaco à CaenAFP

Mais Lyon va devoir faire fort. Car la cadence de l’ASM est soutenue. Lors des six dernières journées (3 victoires à domicile, 3 nuls à l'extérieur), elle effectue le parcours d'un vrai candidat à la Ligue des champions. Pour le moment, les jambes des joueurs du Rocher ne flageolent pas et ils ont toutes les cartes en main pour réussir leur pari : se qualifier directement pour la C1 en assurant cette deuxième place et ne pas passer par ces tours préliminaires piégeux de l'été. Leur nul à Caen n’atténue pas forcément cette impression.

0
0