Eurosport

Les 7 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Les 7 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Mis à jourLe 13/02/2016 à 10:10

Publiéle 13/02/2016 à 10:10

Mis à jourLe 13/02/2016 à 10:10

Publiéle 13/02/2016 à 10:10

Article de Martin Mosnier

LIGUE 1 – Le turnover du PSG, la défense passoire de Bordeaux, l'invincibilité nantaise ou le match de la peur entre Montpellier et Toulouse : il y a plein de bonnes raisons de ne rien rater de la L1 ce samedi.

Pour le dernier rendez-vous du PSG avant le grand soir

Mardi, le PSG jouera une grande partie de son avenir européen au Parc des Princes face à Chelsea en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Comme la L1 est déjà en poche, c'est désormais sur la C1 que se concentrent toutes les forces du PSG cette saison. Laurent Blanc et ses hommes savent pertinemment que leur saison sera avant tout jugée sur leurs prestations européennes et ils ne peuvent pas se permettre de courber l'échine face à des Blues qu'ils avaient éliminés à ce même stade de la compétition l'an dernier. Voilà pourquoi Blanc devrait largement faire tourner face à Lille. Le onze de départ devrait être expérimental. On pourrait y retrouver notamment Javier Pastore, absent des terrains depuis un mois désormais.

Pastore Bastia
Pastore Bastia - Eurosport

Parce que c'est portes ouvertes à Bordeaux

Bordeaux vient de passer une semaine cataclysmique. Jugez plutôt : deux défaites en L1, une élimination en 8e de finale de la Coupe de France, 11 buts encaissés en sept jours et deux joueurs (Prior et Sané) qui se battent dans les vestiaires. Bref, ça va mal en Gironde. S'ils sont en train de perdre pied, les hommes de Willy Sagnol doivent avant tout s'en prendre à leur défense. Depuis le 23 janvier, Bordeaux a encaissé 18 buts toutes compétitions confondues dont cinq face à Lille, quatre face à Saint-Etienne et Nantes. Guingamp est prévenu : c'est peut-être l'heure du carton pour l'En Avant.

Parce que Nantes compte bien récupérer sa série d'invincibilité !

Certes, le chemin est encore long mais, si Paris s'incline face à Lille, les Canaris n'auront plus que 24 matches sans défaite à enchaîner pour reprendre le record d'invincibilité en Ligue 1. C'est comme si c'était fait. Derrière le PSG, c'est en effet Nantes, un peu à la surprise générale, qui détient actuellement la série la plus longue sans le moindre revers (11 matches). Il faut remonter à la 14e journée et une défaite à Monaco (1-0) pour retrouver la trace d'un match perdu par les hommes de Der Zakarian. Voilà qui leur permet de chatouiller l'Europe (7e à 3 points du podium).

Guillaume Gillet a marqué son premier but pour Nantes
Guillaume Gillet a marqué son premier but pour Nantes - AFP

Parce que Montpellier – Toulouse va vous donner des frissons

Montpellier – Toulouse c'est le match des habituels seconds couteaux de Ligue 1. A part quelques exploits notables (le titre pour le MHSC en 2012 et la 4e place du TFC en 2009), ce sont deux formations habituées au confort du ventre mou. Sauf que cette saison, rien ne va. Si bien que l'affiche a pris une tournure inquiétante, voire très angoissante. Les hommes d'Arribagé, 19es, pointent à six points du premier non-relégable, ceux d'Hantz, un rang devant à un point du Gazélec. Après une légère éclaircie fin 2015, les deux clubs ont replongé dans les abysses du championnat depuis janvier. Ces 90 minutes valent très cher.

Parce qu'Antony Gautier a un statut à préserver

Nantais et Lorientais sont prévenus : Antony Gautier a la gâchette facile depuis le début de la saison. En 2015-2016, l'homme en noir a distribué 41 cartons jaunes et renvoyé dix joueurs aux vestiaires. 10 cartons rouges en 12 matches arbitrés, personne n'a fait mieux chez ses confrères. Derrière Gautier, on retrouve Sébastien Moreira avec 9 expulsions (en 14 matches) et Johan Hamel avec 8 expulsions (en 12 matches).

Pour voir Bastia gagner enfin hors de ses bases

La rencontre entre Reims et Bastia, 16e et 14e respectifs, pourrait accoucher d'un petit événement. Face à une équipe rémoise qui n'a gagné qu'un seul de ses 9 derniers matches à domicile en L1, mais qui reste sur deux victoires (contre Angers 2-1 et à Caen 0-2), les Corses ont là une excellente occasion de glaner une première victoire à l'extérieur cette saison. C'est d'ailleurs la seule formation sans le moindre succès hors de ses bases cette saison.

Fabinho (Monaco) et Ngando (Bastia) Ligue 1 2016
Fabinho (Monaco) et Ngando (Bastia) Ligue 1 2016 - AFP

Parce que Larbi espère retrouver le chemin des filets

Douzième au soir de la 19e journée, après une victoire retentissante contre Lyon (2-1), Ajaccio n'a cessé de chuter au classement depuis fin décembre. En six journées de championnat, les Corses n'ont plus décroché le moindre succès (pour 3 nuls, 3 défaites). Les voilà redescendus au 17e rang, avec un seul petit point de plus que Montpellier, le premier relégable. Le rendement de Mohamed Larbi, six buts en 2015-2016 (les six à domicile) n'y est sûrement pas étranger. Muet lors de ses 5 derniers matches en L1, le Tunisien n'avait jamais connu une telle disette dans l'élite.

0 commentaire
Vous lisez :