AFP

Ligue 1 - SM Caen - AS Monaco : Kylian Mbappé, itinéraire d’un talent pressé

Mbappé, itinéraire d’un talent pressé

Mis à jourLe 04/03/2016 à 12:56

Publiéle 04/03/2016 à 12:56

Mis à jourLe 04/03/2016 à 12:56

Publiéle 04/03/2016 à 12:56

Article de Didier Balayer

LIGUE 1 - Désormais plus jeune buteur de l'histoire de l'AS Monaco, Kylian Mbappé Lottin (17 ans) est la dernière pépite sortie du centre de formation. Véritable concentré de précocité, l'attaquant veut se faire une place au soleil au sein de la hiérarchie en attaque de l'ASM.

Le talent n’attend point le nombre des années. Un adage qui sied parfaitement à la situation (contractuelle ?) de Kylian Mbappé Lottin (17 ans et des poussières). Estampillé phénomène de précocité depuis son arrivée au centre de formation de Monaco, celui qui est récemment devenu le plus jeune buteur de l’histoire du club s’est taillé une petite place dans l’effectif de Leonardo Jardim. Titulaire dimanche dernier à Nantes (0-0), l’ancien de Bondy veut encore gratter du temps de jeu. Portrait d’un attaquant à la personnalité déjà très affirmée.

L’anecdote nous est racontée par un de ses anciens coéquipiers en U19. "Parfois, lors de nos entraînements à la Turbie, Kylian se permettait de tenter des petits ponts au coach", souffle la jeune pousse monégasque. "Comme ça, juste pour s’amuser (sourires). Lui, il trouvait ça marrant, mais personnellement, j’hallucinais un peu, parce que je n’avais jamais vu ça auparavant. Attention, il n’y avait rien de méchant, mais on avait quand même l’impression qu’il n’y avait que lui qui pouvait se permettre de telles choses. La pression ? Je pense que c’est un mot qu’il ne connaît pas. Ça ne fait tout simplement pas partie de son vocabulaire."

Une insouciance naturelle qui lui a permis de sauter plusieurs classes en seulement quelques mois, puisqu’en août dernier, Mbappé évoluait encore avec les U19 (Nationaux) sous la direction de Frédéric Barilaro.

Sur les hauteurs de la Principauté, le demi-frère de l’ancien Rennais Jirès Kembo-Ekoko, positionné sur un côté, s’amuse à réussir tout ce qu’il entreprend. Des performances quasi-irréelles pour toute la fine faune du foot hexagonal et continental (agents, recruteurs notamment) qui se presse en Principauté pour apprécier de visu les improbables arabesques du petit génie : "Tous ceux qui l’ont vu jouer chez les jeunes peuvent difficilement oublier un tel phénomène. C’est un diamant brut", assume volontairement un scout français.

Sa panoplie ? Contrôle semelle, appel contre-appel, crochet court, double accélération, changement d’aile mauvais pied, tout y passe. Et pour avoir assisté à certaines de ces prestations, on confirme l’impression : c’est un régal…

Cette délicieuse kyrielle de gestes techniques, ‘KML’ l’agrémente également de doublé à la pelle, puisqu’après quatre journées en U19 cette saison, le natif de Paris en était déjà à six réalisations (trois doublés en quatre matches à la mi-septembre). Des performances éclatantes qui ont notamment attiré l’attention de Gilles Grimandi, l’œil d’Arsène Wenger. Présent en août sur Monaco pour faire un état des lieux de la classe biberon "made in ASM", le salarié des Gunners a apprécié ce qu’il a vu.

Kylian Mbappé (Monaco) face à Nantes
Kylian Mbappé (Monaco) face à Nantes - Eurosport

Mais il n’est pas le seul… En effet, peu de temps après ces prouesses remarquables, celui qui est un fan absolu de Cristiano Ronaldo (Real Madrid) est promu à l’automne en équipe réserve avec cette même réussite insolente. Alerté par le directeur du centre de formation (Nicolas Weber) ainsi que par le coach de la CFA (Souleymane Cissé), Leonardo Jardim l’intègre ensuite à son groupe durant la trêve internationale. Avec un succès qui se devine… Forcément !

D’ailleurs, à Monaco, d’aucuns s’étonnent devant l’incroyable précocité de Mbappé. Et pour cause, depuis plusieurs années déjà, Kylian est annoncé comme la future bombe du centre de formation. Une bombe programmée pour le succès. Le 20 février dernier, lors de la réception de Troyes, celle-ci finit d’ailleurs par exploser à la gueule du football français, lorsqu’à 17 ans et deux mois, le petit prodige parvient à inscrire son premier ‘goal’ chez les professionnels ; devenant par là-même, le plus jeune buteur de l’histoire du club. Et ce, devant la légende Thierry Henry, s’il vous plait…

"Tous les deux, on est assez proche. Je suis donc très heureux pour lui qu’il ait marqué son premier but contre Troyes (3-1)", nous confiait à son sujet le milieu défensif de l’ASM, Tiémoué Bakayoko. "Mais sa réussite ne m’étonne pas plus que ça, parce qu’il bosse bien à l’entraînement. Dans le groupe, il s’entend avec tout le monde aussi. La pression ? Non, il n’en a pas. Il joue son football. Il y a d’ailleurs très peu de joueurs qui sont aussi faciles que lui sur un terrain. Il est totalement relâché". "Il est un très bon joueur, enchaîne le défenseur italien, Andrea Raggi réputé pour son intransigeance à l’égard des plus jeunes éléments de l’effectif. En tout cas, c’est ce que je crois. Il peut vraiment devenir très très fort (il insiste) ! A condition que la tête suive… ".

Le Real, le Bayern, Arsenal et le PSG pourraient le piquer à l'ASM

A ce sujet, le Parisien de naissance pourrait si facilement perdre le sens des réalités, et se laisser bercer par le flot des innombrables spéculations qui accompagnent sa progression au plus haut niveau. N’ayant toujours pas signé d’engagement professionnel, celui qui a fait ses classes à Bondy - comme Kembo-Ekoko - est très certainement l’un des joueurs les plus courtisés d’Europe actuellement.

Pour quelles raisons ? Le calcul est vite fait. Libre de s’engager où il veut dans quatre mois, Mbappé dont le contrat aspirant s’achève en juin a le profil parfait de l’attaquant moderne. Ainsi, des cadors comme le Real Madrid, le Bayern Munich, Arsenal, le Borussia Dortmund et le PSG, – assurés de faire le coup du siècle avec l’acquisition d’une telle pépite –, ne lésinent pas sur les moyens pour tenter d’attirer le jeune attaquant.

Mais la concurrence la plus féroce provient du Nord de l’Angleterre. Depuis des semaines, voire des mois, les dirigeants de Liverpool font le forcing pour décrocher le gros lot. Dernièrement pour signifier concrètement son intérêt, l’état-major des Reds a personnellement invité la famille du joueur à Liverpool pour une rencontre de Premier League, invitation - poliment - déclinée.

Conscient de la sensibilité de ce dossier, John W. Henry, le propriétaire américain de Liverpool, s’est également personnellement investi en faisant parvenir une missive au joueur lorsque celui-ci a été opéré en urgence pour une intervention chirurgicale bénigne fin janvier. Une initiative révélatrice de la volonté de ces dirigeants à ne pas relâcher la pression.

Mais sur ce dossier, Vadim Vasilyev, activement soutenu par Claude Makelele, nouveau directeur technique, se montre également tout aussi combatif. Parfaitement conscient que le départ de Mbappé serait un (très !) mauvais signal envoyé dans la construction du nouveau projet jeune de l’ASM, l’homme de confiance de Dimitry Rybolovlev multiplie les rendez-vous avec l’entourage du jeune attaquant. Sans succès pour l’instant… Cette semaine, le dirigeant russe doit de nouveau rencontrer les différents protagonistes pour tenter de trouver une issue positive.

Mais les échanges, même s’ils sont prometteurs, tardent à se concrétiser. D’où l’impatience de la direction monégasque vis-à-vis de l’entourage de Mbappé. Un entourage exigeant qui avait également provoqué quelques remous avec cet ancien coach de l’AS Monaco. "Ce que je pense de Kylian ? C’est un très bon joueur", assure Bruno Irles, ancien formateur monégasque, passé également du côté d’Arles-Avignon. "Sincèrement, il a tout pour faire une grande carrière. Atteindra-t-il le top niveau ? Il est encore trop tôt pour le dire. En fait, tout dépendra de sa capacité à se remettre en question dans les moments clés de sa carrière. Mais une chose est sûre, il ne doute de rien. Il a une personnalité très développée pour son âge ."

Avantage ou inconvénient ? "Les deux", reprend Irles. "Car cet aspect de sa personnalité peut également le desservir. C’est donc à double tranchant. Surtout pour un aussi jeune joueur."

Dans le groupe pro, certains de ses coéquipiers sont conscients de la passe compliquée traversée par Mbappé. Mais tous l’encouragent à rester concentré sur son métier, sur son football. Couvé notamment par l’international Marocain Nabil Dirar, toujours très proche des plus jeunes joueurs de l’effectif, l’ailier récemment appelé en équipe de France U-19 bénéficie également du soutien de Jérémy Toulalan : "Ce qu’il montre à son âge est intéressant, glisse le capitaine de l’ASM. Mais le chemin est encore long. J’en ai vu d’autres avant lui qui ne sont pas sortis. Il doit être à l’écoute et faire les bons choix". Assurément, celui de l’AS Monaco pourrait lui permettre de définitivement prendre son envol... A moins que l’appel du grand large ne soit trop fort !

Kylian Mbappe Lottin (AS Monaco) au duel avec André Poko (Bordeaux) lors de Bordeaux-Monaco en Ligue 1
Kylian Mbappe Lottin (AS Monaco) au duel avec André Poko (Bordeaux) lors de Bordeaux-Monaco en Ligue 1 - AFP
0 commentaire
Vous lisez :