AFP

OL-Gourcuff : des retrouvailles dans l'indifférence, vraiment ?

OL-Gourcuff : des retrouvailles dans l'indifférence, vraiment ?

Le 13/03/2016 à 00:35

LIGUE 1 - Les Lyonnais vont croiser leur ancien coéquipier Yoann Gourcuff dimanche à Rennes. Sans en faire une fixation. Promis, juré…

A Lyon, très vite, le sujet Yoann Gourcuff est devenu sensible, voir même tabou. De sa première blessure en novembre 2010 évaluée à deux semaines d'absence par Claude Puel mais qui l'avait écarté des terrains deux mois, à sa sortie sans un regard pour Hubert Fournier ni ses coéquipiers en mars dernier après un tir dans les virages de Gerland contre Nice (1-2), le joueur a été un éternel incompris. A moins qu'il ait tout fait pour l'être. Neuf mois après son départ, c'est cette dernière impression qui est prédominante dans les esprits lyonnais.

Soucieux de le prolonger pour sauver ce qui pouvait encore l'être, Jean-Michel Aulas s'était vu opposé une fin de non-recevoir au printemps dernier. Son arrivée à Rennes avait curieusement été à peine commenté par le président lyonnais qui avait seulement ironiquement salué le fait que Gourcuff avait ‘'trouvé un club à sa dimension''. Pas franchement l'idée que le patron de l'OL s'en faisait quand il l'avait recruté à prix d'or (22M€) aux Girondins de Bordeaux en 2010.

Yoann Gourcuff sous le maillot de Lyon

Yoann Gourcuff sous le maillot de LyonPanoramic

Par rapport aux attentes que son arrivée avait suscité, et en dépit de quelques fulgurances, le transfert de Yoann Gourcuff est considéré à Lyon comme l'un des plus gros flops de l'histoire du club. ‘'Il n'y a pas de rancœur, tempère toutefois Bruno Génésio. On ne va pas revenir sur tout ce qui s'est passé. C'est un échec aussi pour le club. Il n'y a pas qu'un seul responsable.''

" Il n'y a pas de contrat sur Yoann"

Dans le vestiaire, le meneur de jeu, pas franchement un modèle d'intégration, a irrité ses partenaires en raison de ses blessures à répétition et, surtout, de ses délais de guérison un brin particuliers. Parmi les joueurs encore au club, on sait que Maxime Gonalons et Steed Malbranque ont en vain tentés de le secouer. Malgré tout, depuis son départ, aucune voix ne s'est élevée pour l'enfoncer. Dernier exemple en date, les propos de Jordan Ferri, ce vendredi en conférence de presse. "Je m'entendais bien avec l'homme", a déclaré le milieu de terrain. "Il était discret et voulait travailler de son côté pour revenir à son meilleur niveau. S'il avait été épargné par les blessures, il aurait pu faire une encore plus grande carrière. Je lui souhaite de retrouver son meilleur niveau à Rennes, mais pas dès ce dimanche."

En tout cas, le Breton n'a pas à s'inquiéter de croiser la route de Jordan Ferri dans l'entrejeu. "Il n'y a pas de contrat sur Yoann, loin de là. Nous n'en avons pas parlé entre nous'', a-t-il soufflé.

Bruno Génésio a ainsi confirmé : "Les joueurs sont suffisamment responsables pour ne pas se focaliser sur un joueur. On joue contre Rennes, pas contre Yoann.'' D'autant plus que le meneur de jeu n'est pas sûr de tenir sa place en raison de douleurs musculaires au bassin. Une incertitude qui suscite, quand même, une micro-pique de la part du coach : "On le sait talentueux et décisif, à condition d'être à 120%...''

Bruno Génésio ne le dit pas, mais on ne trouvera pas grand monde à Lyon pour miser sur une titularisation de Gourcuff dimanche.

Vidéo - Génésio : "Gourcuff n'est pas notre ennemi"

00:44
0
0