Panoramic

PSG : Ezequiel Lavezzi en Chine, ça se précise

Lavezzi en Chine, ça se précise
Par Eurosport

Le 06/02/2016 à 20:43

Selon les informations de L'Equipe, Ezequiel Lavezzi serait sur le point de quitter le Paris Saint-Germain pour rejoindre le club chinois du Shanghai Greenland Shenhua. L'Argentin n'aurait pas résisté à un mirobolant salaire de 10 millions d'euros par an.

Le Paris Saint-Germain va-t-il perdre Ezequiel Lavezzi dans les prochaines heures ? C'est ce que croit savoir L'Equipe, qui annonce sur son site internet que l'attaquant argentin a, en ce qui le concerne, effectué son choix. Lavezzi aurait donné son accord pour rejoindre la Chine et le club du Shanghai Greenland Shenhua, qui lui propose un salaire avoisinant les 10 millions d'euros annuels. Toujours selon L'Equipe, Lavezzi n'aurait pas pris la direction de Marseille avec le reste de l'équipe, à la veille du match entre l'OM et le PSG.

En fin de contrat au mois de juin prochain, Lavezzi peine à sortir du banc parisien depuis maintenant de longs mois. En plus d'un salaire affriolant, la piste chinoise lui assurerait de retrouver du temps de jeu, fut-ce dans un contexte beaucoup moins relevé. Reste maintenant à ce que les deux clubs trouvent un accord sur le montant du transfert. Vu l'âge de Lavezzi (30 ans) et la proximité de la fin de son contrat, l'indemnité de départ ne devrait pas dépasser, au maximum, les 10 millions d'euros.

Interrogé par l'AFP, le PSG a toutefois indiqué que "toutes les conditions ne sont pas encore réunies" pour un transfert. Le marché s'achève le 26 février en Chine. Le départ de Lavezzi serait une nouvelle illustration du nouvel appétit des clubs chinois. Selon le site spécialisé Transfermarkt, les clubs de la Chinese Super League (D1 chinoise) avaient déboursé vendredi 258,9 millions d'euros lors de leur mercato hivernal, un montant supérieur à celui de la prestigieuse Premier League anglaise (247,3 millions d'euros).

Même si "Pocho" Lavezzi n'est clairement pas un élément indispensable du dispositif offensif de Laurent Blanc, son départ offrirait une ressource de moins au technicien cévenol, à l'heure où Paris va entrer dans la phase décisive de sa saison, menant de concert quatre fronts : Ligue 1, Ligue des champions, Coupe de France, Coupe de la Ligue. Et la fenêtre du mercato hivernal étant désormais close en Europe, il sera trop tard pour combler ce vide.

0
0