AFP

Vagner Love veut revenir en Seleçao grâce à Monaco

Vagner Love veut revenir en Seleçao grâce à Monaco
Par AFP

Le 14/01/2016 à 21:12

LIGUE 1 - Vagner Love a été officiellement présenté ce jeudi par l'AS Monaco. Le Brésilien se dit assagi et vise la Ligue des champions avec l'ASM et la Seleçao.

"Je me suis assagi", a lancé le nouvel attaquant de Monaco, Vagner Love, présenté jeudi et annoncé comme "un vrai leader" par le vice-président Vadim Vasilyev, ajoutant qu'il ferait "le maximum pour aider" le club à retrouver la Ligue des champions.

Pourquoi avoir choisi Monaco ?

Vagner Love : "C'est Monaco qui m'a choisi. Je suis très heureux de cet intérêt, d'être ici pour y faire mon travail. J'ai eu un premier contact avec mes coéquipiers aujourd'hui (il s'est entraîné jeudi matin). Je suis ici pour aider le groupe au maximum et lui faire profiter de mon expérience. Monaco est un grand club européen. Ma femme (enceinte et présente) a adoré l'idée de venir. Je la traite comme une princesse. Notre petite princesse va naître à Monaco."

Espériez-vous un retour en Europe ?

V. L. : "Je suis de nature à laisser les choses arriver naturellement. Je ne m'étais pas mis en tête de revenir en Europe. Ma deuxième partie de saison au Brésil avec les Corinthians, durant laquelle j'ai marqué beaucoup de buts, a attiré l'attention de Monaco. Lorsque Monaco a montré son intérêt, je n'ai pas hésité."

Quelle est la différence entre le Vagner Love de Moscou en 2005 et celui d'aujourd'hui ?

V. L. : "Seulement l'âge. Tout le reste est identique. Avec un peu plus de maturité aussi. J'ai toujours la volonté de gagner. C'est ce qui me permet de toujours m'adapter assez facilement."

Avez-vous consulté des Brésiliens de L1 avant de signer ?

V. L. : "Non, j'ai seulement eu des contacts avec Fabinho, Wallace et certains Portugais de l'équipe. Le championnat français est de haut niveau, avec de grands clubs. J'en ai affrontés dans ma carrière. Physiquement et tactiquement, je devrai être bien pour être performant. Dès la reprise, je suis arrivé à Monaco. Je n'ai pas encore parlé tactique avec le coach. Il m'a seulement demandé de me préparer au mieux physiquement. Quand l'opportunité arrivera, il saura m'utiliser."

Que savez-vous de la L1 ?

V. L. : "Je regarde beaucoup de matches à la télé. Au Brésil, on voit surtout le Paris SG. Mais je sais que Monaco travaille bien, lutte pour la qualification en Ligue des champions et a beaucoup de chance d'y parvenir. Je ferai le maximum pour l'y aider."

Quel est votre rapport avec la sélection brésilienne ?

V. L. : "Cela fait un moment que je n'ai pas joué en sélection. Être à Monaco augmente mes chances d'y revenir. Je joue dans un grand club, un grand championnat. Si je parviens à marquer, j'aurai mes chances. Pour cela, il me faut être performant."

On vous dit plus assagi...

V. L. : (rires) "C'est grâce à mon épouse ! Je suis plus calme ! Je ne sors plus beaucoup, seulement pour m'entraîner ou manger avec ma famille. J'ai plus d'expérience, je me suis assagi. Je profite différemment."

Vous verra-t-on avec des tresses rouges et blanches ?

V. L. : (rires) "Je perds un peu mes cheveux. J'ai gardé les tresses longtemps. Mais ça devient de plus en plus difficile. Ma femme aime ma nouvelle coupe, moi aussi. Peut-être une teinture rouge et blanche. Mais pas de tresses..."

0
0