Getty Images

Mercato : en attendant peut-être Mbappé, le PSG n'a pas renoncé à Fabinho

En attendant peut-être Mbappé, le PSG n'a pas renoncé à Fabinho

Le 12/08/2017 à 12:09Mis à jour Le 12/08/2017 à 12:11

TRANSFERTS - Depuis le début de mercato, le club parisien a un œil très attentif sur l'effectif de Monaco. En plus d'avoir lancé les tractations pour Kylian Mbappé, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont aussi l'intention de recruter Fabinho. Une offre avoisinant les 60 millions d'euros pourrait être formulée selon L'Equipe.

Pendant que les voix contestataires continuent de s'élever en Europe après que le Paris Saint-Germain a fait sauter la clause libératoire (222 millions d'euros) de Neymar pour l'arracher au FC Barcelone, le club parisien n'a pas terminé sa course à l'armement. Les rumeurs autour du recrutement d'un gardien - Jan Oblak en particulier - circulent de nouveau. Mais le vice-champion de France est surtout à l'œuvre pour renforcer son secteur offensif, pourtant très fourni, et son milieu de terrain. Kylian Mbappé veut rejoindre le PSG, où l'attend un contrat de cinq ans assorti d'un salaire à 18 millions brut. Lee transfert n'est pas encore conclu, alors que Monaco n'entend pas laisser filer sa pépite facilement et que le spectre du fair-play financier plane au-dessus du Parc des Princes.

Une deuxième offre à hauteur de 60 millions d'euros

Dans l'entrejeu, Paris a relancé la piste menant à Fabinho (23 ans) sous l'impulsion de son directeur sportif, Antero Henrique, d'après les informations de L'Equipe. Le milieu brésilien sort d'une saison très aboutie avec l'ASM (champion de France, demi-finale de la Ligue des champions). Et il a été érigé comme une priorité par Unai Emery. Danilo Pereira est aussi pisté, mais le club parisien n'entend pas payer la clause libératoire du champion d'Europe avec la Seleçao qui s'élève à 60 millions d'euros. D'autant que le club portugais n'est pas ouvert aux négociations.

Fabinho, sous contrat avec le club de la Principauté jusqu'en juin 2021, s'est déjà entendu avec les dirigeants parisiens sur un contrat de cinq ans. Après une première offre de 45 millions d'euros refusée par Monaco en juillet, le Paris Saint-Germain devrait revenir à la charge avec cette fois-ci, une proposition à hauteur de 60 millions. De quoi infléchir la position du champion de France et de son vice-président, Vadim Vasilyev, décidé jusqu'à présent à ne pas vendre à son concurrent ?

L'attitude du joueur pourrait compter dans ce dossier puisqu'il ne serait pas satisfait de son sort, alors que ses dirigeants lui avaient promis un bon de sortie. Une frustration d'autant plus légitime que le contingent de joueurs brésiliens au PSG a augmenté avec l'arrivée de Neymar. Ses chances de retrouver la sélection seraient forcément renforcées dans la capitale.

0
0