Getty Images

Visuels - 4-3-3, 4-2-3-1, 4-4-2 : avec Neymar, quel est le meilleur système pour le PSG ?

4-3-3, 4-2-3-1, 4-4-2 : avec Neymar, quel est le meilleur système pour le PSG ?

Le 13/08/2017 à 00:24Mis à jour Le 13/08/2017 à 11:12

LIGUE 1 - Unai Emery a plusieurs options tactiques avec l'arrivée au PSG de Neymar, qui va faire ses grands débuts dimanche à Guingamp (21h00). Du 4-3-3 au 4-4-2 en passant par le 4-2-3-1, voici les principaux schémas possibles pour l'entraîneur parisien.

Ça change tout. Une individualité comme Neymar, un joueur capable de faire les plus grandes différences, ça se met forcément en valeur. Ce sera le travail d'Unai Emery. L'entraîneur parisien a l'effectif pour permettre à la star brésilienne de briller, tant en qualité qu'en quantité. Il lui reste désormais à trouver le bon système pour placer son joyau dans les meilleures conditions. Et évaluer le positionnement le plus efficace de l'ancien Barcelonais, sur un côté ou dans l'axe. Voici les principales possibilités qui s'offrent au technicien espagnol.

Le 4-3-3

  • Ses avantages

C'est le schéma classique du PSG, celui auquel les joueurs Parisiens sont habitués depuis l'ère Laurent Blanc, et vers lequel Emery a également fini par se tourner la saison passée. Les automatismes sont déjà en place et Neymar n'aurait vraisemblablement aucun problème pour s'intégrer à ce système puisque c'est celui dans lequel il évoluait au Barça, sur le côté gauche de l'attaque. Celui qu'il serait amené à occuper au PSG si Emery conserve ce schéma.

  • Ses inconvénients

Déjà, la force de l'habitude. Le jeu du PSG est assez prévisible dans cette configuration où il y a un manque de projection vers l'avant des milieux de terrain. Thiago Motta et Marco Verratti ayant davantage tendance à jouer reculés, seul Blaise Matuidi offrait ce surnombre mais l'international français n'est plus aussi percutant. Adrien Rabiot ou Javier Pastore peuvent éventuellement jouer ce rôle qu'Angel Di Maria avait aussi tenu avec brio dans sa dernière année au Real. Mais ce système n'est pas forcément celui qui permet à Paris d'exploiter tout son potentiel offensif.

La compo possible du PSG en 4-3-3

Le 4-2-3-1

  • Ses avantages

Unai Emery maîtrise ce système qu'il avait mis en place avec réussite à Séville. Il a les joueurs pour l'utiliser au PSG avec un trio Di Maria-Cavani-Neymar soutenu par Javier Pastore. Quatre profils complémentaires pour un quatuor de rêve. Et l'entraîneur parisien a d'autres joueurs offensifs qui peuvent évoluer dans ce système avec Julian Draxler, à gauche ou en meneur, et Lucas, plutôt sur le côté droit. Compte tenu du profil ultra-offensif des latéraux que sont Dani Alves et Layvin Kurzawa, c'est certainement le schéma qui offre les meilleures perspectives pour l'attaque du PSG.

  • Ses inconvénients

L'équipe peut rapidement être déséquilibrée. Très orienté vers l'attaque, ce système rend Paris vulnérable à la perte du ballon. Surtout avec des joueurs comme ça. Alves et Kurzawa laissent régulièrement des espaces dans leur dos ce qui oblige souvent les défenseurs centraux à sortir de l'axe pour défendre sur les côtés. Par ailleurs, le repli des milieux défensifs est capital. Ils doivent multiplier les courses, ce qui n'est pas forcément la tasse de thé de Thiago Motta notamment. Paris serait exposé. C'est le revers de la médaille avec un schéma qui fait la part belle à l'attaque.

La compo possible du PSG en 4-2-3-1

Le 4-4-2 "à plat"

  • Ses avantages

Le premier, c'est évidemment de permettre d'associer Edinson Cavani et Neymar dans l'axe de l'attaque. Et de placer ainsi le Brésilien dans une zone où il peut être encore plus redoutable que sur le côté gauche. Très bon buteur mais aussi redoutable passeur, le Brésilien formerait un duo explosif avec l'Uruguayen. Et Emery a des options pour alimenter cette doublette en alignant Javier Pastore sur le côté gauche du milieu et Angel Di Maria à droite. Le niveau technique peut atteindre des sommets dans l'axe. Et libérer encore davantage Alves et Kurzawa sur les ailes.

  • Ses inconvénients

La coordination des deux milieux centraux est essentielle, mais l'équilibre collectif dépend en grande partie des deux joueurs excentrés dans l'entrejeu. Ils doivent impérativement joueur comme des milieux de terrain, et non comme des attaquants, pour que l'équipe ne soit pas coupée en deux. Un bon exemple à suivre, c'est celui de Monaco la saison passée, où Thomas Lemar et Bernardo Silva jouaient ce rôle à merveille. Javier Pastore semble en mesure de le tenir. C'est un peu moins net pour Angel Di Maria, qui a quelques lacunes dans le placement défensif.

La compo possible du PSG en 4-4-2 "à plat"

Le 4-4-2 "losange"

  • Ses avantages

Il y a déjà la perspective de pouvoir utiliser Neymar dans l'axe, comme pour le 4-4-2 à plat. Il y a aussi la possibilité de placer Javier Pastore en soutien du duo formé par le Brésilien et Edinson Cavani, à un poste que l'Argentin affectionne et qui lui permet d'exploiter pleinement ses qualités techniques et créatives. Il y a enfin le confort de pouvoir s'appuyer sur trois milieux à la récupération. Cela offre une meilleure garantie pour l'équilibre du collectif parisien.

  • Ses inconvénients

Ce système demande une grande flexibilité aux joueurs. Et une capacité de dépassement de fonction et de coordination très importante dans les phases défensives. L'un des deux attaquants axiaux peut être amené à défendre sur un côté. Le meneur de jeu aussi, à l'image de ce que faisait Isco sur la fin de la saison passée au Real Madrid, dans une configuration similaire. Cela demande un travail physique et une intelligence de jeu de tous les instants. Si le meneur n'est pas performant dans ces deux domaines, ça plombe l'ensemble du collectif.

La compo possible du PSG en 4-4-2 "losange"
0
0