Shaqiri Robben Bale Bayern - Eurosport
 
Article
commentaires
Football > Ligue des champions

Shaqiri - Robben : 1-0

Shaqiri - Robben : 1-0

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 23/02/2012 à 11:54 -
Par Eurosport - Le 23/02/2012 à 11:54
Xherdan Shaqiri a remporté le match à distance qui l'opposait à Arjen Robben, mercredi, lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions entre le FC Bâle et le Bayern Munich (1-0). Le Néerlandais a de quoi appréhender la future arrivée en Bavière de l'international suisse.

Dans quelques mois, ils seront toujours adversaires. Et, probablement, coéquipiers sous le maillot du Bayern. Enfin, dans ce cas précis, "concurrents" serait plus adapté. La saison prochaine, Xherdan Shaqiri sera un rival de choix pour Arjen Robben. Peut-être même son successeur sur le flanc droit de l'attaque munichoise. Sur ce que le milieu offensif du FC Bâle a montré mercredi soir, lors de la victoire du champion de suisse face à l'ogre bavarois (1-0), le Néerlandais a quelques raisons de s'inquiéter. Encore plus s'il s'essaie à l'introspection.

Il n'y a pas si longtemps, Robben était encore la vedette du Bayern. Notamment en 2010, quand les Munichois avaient atteint la finale de la Ligue des champions, perdue contre l'Inter Milan. Depuis, et comme (trop) souvent durant sa carrière, ses séjours répétés à l'infirmerie ont brisé sa dynamique, camouflé son talent. Ils lui ont forgé sa réputation de joueur de cristal. A tel point qu'aujourd'hui, sa place de titulaire tient essentiellement à l'absence de Bastian Schweinsteiger, qui a dégagé une place dans le riche milieu de terrain bavarois.

Shaqiri ne s'est pas caché

Mercredi soir, l'ancien joueur du Real Madrid a donc croisé la route de son futur concurrent direct. Et dans l'expression de leur jeu, ces deux-là ont livré des prestations radicalement opposées au Sankt Jakob Park : quand Robben a fait du Robben, soliste invétéré amoureux des enchaînements crochet - frappe, Shaqiri a préféré orienter le jeu de son équipe. Le plus souvent avec justesse et le souci de faire briller ses partenaires, qu'il a alimentés en bons ballons. Alexander Frei, proche d'ouvrir la marque à plusieurs reprises, ne dira pas le contraire.

Dans une situation quelque peu étrange, entre son actuel et son prochain club, Xherdan Shaqiri ne s'est donc pas caché. Il a même rivalisé avec les très influents Franck Ribéry et Toni Kroos. Fatigué, il a fini par céder sa place à Zoua (83e), passeur décisif trois minutes plus tard. Depuis le bord du terrain, il a exulté lorsque Stocker a inscrit le but de la victoire (1-0). Quelques mètres plus loin, le banc munichois faisait la grimace. Intérieurement, il devait attendre Shaqiri avec une impatience décuplée. N'en déplaise à Arjen Robben.