Getty Images

Le triplé pour le Real ? Ce serait exceptionnel mais c'est loin d'être improbable

Le triplé pour le Real ? Ce serait exceptionnel mais c'est loin d'être improbable

Le 12/09/2017 à 21:08

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Real Madrid, double tenant du titre, commence mercredi contre l’APOEL Nicosie (20h45) sa route vers un triplé inédit depuis plus de 40 ans. L’exploit serait historique : il est pourtant loin d’être improbable.

Lorsqu’on joue à désigner les favoris pour la Ligue des Champions, les réponses réservent en général peu de surprises. Les mêmes cadors, qu’ils soient espagnols, anglais ou allemands, se placent en haut de la liste. Mais cette année, un seul nom se détache : le Real Madrid. L’équipe de Zinédine Zidane vient d’inscrire deux fois d’affilée son nom au palmarès de la C1, et domine l’Europe sans partage. Ce mercredi, contre l’APOEL Nicosie, le Real commence sa route vers une passe de trois historique… mais accessible.

Depuis la création de la Ligue des Champions en 1992, aucune équipe n’a réussi à remporter le trophée trois fois d’affilée. Le dernier triplé en Coupe des clubs champions est le fait du Bayern Munich, entre 1974 et 1976. Au terme d’une finale hantée par les fameux poteaux carrés, les Bavarois, vainqueurs contre Saint-Etienne (1-0), réalisaient le même exploit que l’Ajax Amsterdam juste avant eux en réalisant la passe de trois.

La victoire par la stabilité

Mais quelle autre équipe que le Real Madrid pour réécrire l’histoire ? L’équipe de Zinédine Zidane est la seule, dans l’ère Ligue des Champions (soit depuis 1992), à avoir réussi à conserver son trophée. Le Real est, avec douze titres, l’équipe qui compte le plus de victoires en C1. Les Madrilènes détiennent le record du plus grand nombre de trophées d’affilée avec cinq victoires - acquises entre 1956 et 1960, à une époque bien différente. Sa constance au plus haut niveau force le respect : le Real a toujours atteint au moins les demi-finales de la compétition depuis 2011. Pour une équipe à l’ADN européen, le triplé n’est qu’un exploit de plus à réaliser.

Vidéo - Le triplé ? "Une motivation incroyable" pour Zidane

00:39

On ne change pas une équipe qui gagne, Zidane l’a bien compris. Pour autant, Zizou ne laisse pas de passe-droits à ses stars. Gareth Bale, en difficulté, a été écarté au profit d’Isco ou de Vazquez. Le Real est aujourd’hui, comme son voisin de l’Atlético, un modèle de stabilité dans toute l’Europe. Ca n’était pas gagné après le départ tumultueux de José Mourinho

A la concurrence de jouer

Qui dit stabilité dit harmonie. Les frustrations et les envies de départ de Cristiano Ronaldo semblent bel et bien enterrées. Le milieu de terrain est plus complémentaire que jamais, et Casemiro a pris une autre dimension sous Zidane. Isco s’est enfin mis au diapason de ses partenaires, et est prêt à bousculer la hiérarchie. Si l’équipe type n’a quasiment pas changé, le Real a laissé filer James Rodriguez, en difficulté, et Pepe, dépassé par Varane. Des seconds rôles prometteurs, comme Ceballos, sont venus renforcer l’effectif et se mêler au turnover. L’intégration des jeunes est une réussite. Asensio explose, et Lucas Vazquez confirme : il a encore marqué ce week-end contre Levante.

Dire que le Real a les armes pour le triplé n’est pas exagéré. L’interrogation principale concerne plutôt la concurrence : le Barça est en reconstruction, le Bayern semble un cran en dessous en ce début de saison, l’Atlético avance comme toujours masqué et le niveau réel des clubs anglais en Europe n’est pas encore établi. Vaincre en Ligue des Champions, c’est aussi profiter de la conjoncture ; pour l’instant, celle-ci n’est pas défavorable au Real.

Reste que le début de saison des hommes de Zidane est moyen. Les madrilènes ont enchaîné deux matches nuls en championnat contre Levante (1-1) et Valence (2-2), a priori à leur portée. Benzema, sous le feu des critiques pour son inefficacité, s’est blessé. Cristiano Ronaldo tarde à faire son retour. Mais on dit souvent que les grandes équipes sont prêtes au printemps. A ce moment-là, cela ne fait aucun doute, le Real sera au rendez-vous.

Le Real Madrid avec sa 11e Ligue des champions

Le Real Madrid avec sa 11e Ligue des championsAFP

0
0