AFP

Battue au Portugal (2-1), la Belgique avait forcément l'esprit ailleurs

La Belgique avait forcément l'esprit ailleurs

Mis à jourLe 29/03/2016 à 23:34

Publiéle 29/03/2016 à 20:22

Mis à jourLe 29/03/2016 à 23:34

Publiéle 29/03/2016 à 20:22

Article de Ruben Selam
Dans cet article

MATCHES AMICAUX - Déplacé à Leiria au Portugal en raison des attentats de Bruxelles, ce Portugal-Belgique chargé d'émotion aura souri aux Lusitaniens qui se sont imposés 2-1 mardi soir grâce à des buts de Nani (20e) et Cristiano Ronaldo (40e). C'est Romelu Lukaku qui a réduit le score pour les Belges à l'heure de jeu (62e).

Les sportifs évoquent régulièrement la nécessité d'avoir la "culture de la gagne" ou la "haine de la défaite". Mardi soir, la Belgique s'est inclinée au Portugal (2-1), porté notamment par Cristiano Ronaldo, auteur de son 56e but en sélection. Mais nul doute que ce revers ne tracassera pas longtemps les hommes de Marc Wilmots. L'essentiel était bien ailleurs, une semaine après les attentats qui ont frappé Bruxelles.

Courtois a empêché le naufrage

Outrageusement dominés en première période, les Diables rouges ont craqué par deux fois. C’est d’abord Nani qui a trouvé la faille, servi à la limite du hors-jeu par André Gomes (1-0, 20e). Puis Cristiano Ronaldo a profité d’une défense centrale belge apathique pour placer une tête gagnante (2-0, 40e). Le 56e but du Madrilène en sélection. Le même nombre que deux immenses attaquants : Gabriel Batistuta (Argentine) et Samuel Eto’o (Cameroun).

2-0 à la pause et l’addition aurait même pu être plus lourde sans un Courtois de gala. Le gardien de Chelsea décisif à quatre reprises dans le premier quart d’heure avec notamment deux parades magistrales coup sur coup pour s’opposer aux têtes de Nani et Ronaldo (12e).

Les Belges ont montré un tout autre visage en seconde période. Cela a permis à Romelu Lukaku de réduire le score sur un très bon centre de… Jordan Lukaku, son petit frère (2-1, 62e) ! Nainggolan est passé tout près de l’égalisation sur une frappe lointaine (82e). Mais le Portugal a tenu bon et renoué avec le succès après sa défaite inquiétante face à la Bulgarie vendredi (0-1). La Belgique, elle, voit sa série de cinq matches sans défaite s’interrompre. Pas un drame, loin de là.

0 commentaire
Vous lisez :