FOOTBALL 2012 Manchester City-Manchester United (Ferguson et Mancini) - AFP
 
Football > Premier League

Ferguson : pari perdu

Ferguson : pari perdu

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 01/05/2012 à 12:32 -
Par Eurosport - Le 01/05/2012 à 12:32
Dans un match crucial face à City pour la course au titre, la tactique frileuse d'Alex Ferguson a précipité sa formation vers la défaite.
 

Sir Alex l'avait annoncé avant le derby. Manchester United ne jouera pas pour conserver le match nul 0-0 car ce serait le meilleur moyen de perdre. Pourtant, c'est exactement ce qu'ont fait les Red Devils à l'Etihad Stadium. Et Manchester City s'est imposé 1-0 et a repris la tête du championnat grâce à une meilleure différence de buts que son voisin. A l'image de ses joueurs qui ont vécu une soirée cauchemardesque, le maitre-tacticien écossais est aussi passé à côté de son match.

Pour ce rendez-vous capital dans la lutte pour la course au titre de champion d'Angleterre, Alex Ferguson a délaissé son habituel 4-4-2 pour laisser seul en pointe Wayne Rooney et renforcer son milieu de terrain d'un cinquième élément au coup d'envoi. Une option souvent privilégiée par le coach des Red Devils lors des rencontres à fort enjeux. Comme pour se rassurer, il a choisi de titulariser ses vétérans à valeur d'exemple, Ryan Giggs et Paul Scholes, censés apporter leur expérience pour remporter la bataille de l'entrejeu. Des signes forts mais qui n'ont pas payé.

Sir Alex s'énerve

Car dès le coup d'envoi, les champions en titre ont pris le parti de jouer très bas, trop bas, et d'attendre leurs adversaires. "Nous n'avons jamais mis en danger leur gardien", a reconnu Sir Alex. Peu ou pas d'ambition offensive mais suffisant pour verrouiller leur arrière-garde et priver Aguero et Tevez de bons ballons. Mais à ce petit jeu, la moindre petite erreur se paie cash. Et la faute de marquage de Smalling, sur un corner anodin, a offert l'ouverture à Kompany juste avant la pause (1-0, 45e+1).

Reuters

Ferguson a alors bien tenté d'influer sur la physionomie de cette rencontre bien mal engagée. Mais ni l'entrée d'un deuxième attaquant, Welbeck, juste avant l'heure de jeu, ni celles de Young et Valencia pour dynamiser les côtés n'ont offert de réelles opportunités. Fait surprenant, signe probablement de son agacement devant l'impuissance de ses joueurs, l'entraîneur aux 995 matches de Premier League s'est même emporté et a eu une vive altercation verbale pendant le match avec Roberto Mancini. Au final, les Red Devils sont passés totalement à côté de leur sujet. Aucun tir cadré dans cette partie, une première en championnat depuis près de trois ans, alors que la seule frappe tentée après l'unique but de la partie n'est intervenue qu'à la 95e minute. Autant dire le néant pour une équipe qui avait jusque-là marqué dans 94% de ses matches de Premier League cette saison. Ferguson et ses joueurs ont peut-être perdu bien plus qu'un derby.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×