Panoramic

Equipe de France - La double vie de Giroud

La double vie de Giroud

Le 05/09/2016 à 19:38Mis à jour Le 05/09/2016 à 21:08

QUALIFICATIONS MONDIAL 2018 - Olivier Giroud a débuté sa saison bleue par un but en Italie (1-3) et un bon coup de fouet après avoir vécu les trois premières rencontres d’Arsenal dans la peau d’un remplaçant. Si cette situation n’est probablement pas vouée à durer, elle cristallise parfaitement les derniers mois du Gunner, radieux en bleu, en retrait à Arsenal.

Mardi soir à Borisov, numéro 9 sur le dos, Olivier Giroud gambadera le sur le pré pour lancer la nouvelle aventure des Bleus. Samedi après-midi à Londres, numéro 12 sur le paletot, il est possible qu'il retrouve le banc de touche alors qu'Arsenal défiera Southampton à l'Emirates. Ainsi va la vie de Giroud en ce début de saison 2016/2017. L'avant-centre des Bleus a su se rendre indispensable en équipe nationale. Pas dans son club, où depuis le début de saison il n'a joué que douze minutes en Premier League.

Pas de quoi le perturber. Durant sa carrière, Olivier Giroud en a vu d'autres. A Arsenal, en équipe de France et bien avant de devenir international (56 sélections). Le concernant, la remise en cause est permanente. Pas souvent méritée. Mais c'est ainsi. Samedi, à la question "vous sentez-vous sous-coté à Arsenal ?", le barbu ne s'est pas dépareillé de son flegme. Et d'un sourire en coin qui en disait long.

Vidéo - Giroud : ''Je peaufine ma préparation et compte bien avoir beaucoup de temps de jeu à Arsenal"

01:19

"Sous-coté, je ne sais pas… mais j'ai commencé la saison sur le banc parce que je suis rentré de vacances le 9 août. Après deux semaines de préparation, un joueur ne peut pas être prêt. C'est pour ça que j'ai commencé sur le banc. J'espère enchaîner les matches et retrouver ma forme de la saison dernière. Je ne me fais pas plus de soucis que ça. Et je compte bien revenir à Arsenal avec beaucoup de temps de jeu."

Douze minutes avec Arsenal

Voilà pour la mise au point. Sorti du banc lors de la deuxième journée à Leicester (0-0) pour douze petites minutes, Giroud est resté sagement assis sur le banc à Watford (1-3) alors que, selon ses dires, devait rentrer en jeu. La blessure de Nacho Monreal a modifié son après-midi. La suite devrait être plus rose pour le Français qui a ce qu’il faut pour reprendre sa place en pointe, pour le moment occupée par Alexis Sanchez.

Olivier Giroud

Jeudi à Bari, Didier Deschamps ne s’est pas posé de question. Même en phase de reprise, Olivier Giroud reste son titulaire attitré. Et quel que soit le système. 4-3-3, 4-2-3-1 ou 4-4-2, il y a toujours une place pour le Gunner. D’autant que Karim Benzema n'est toujours pas là. Et peut-être pas près de revenir.

Olivier Giroud, désormais onzième meilleur buteur de l'histoire des Bleus (21 réalisations), a parfaitement rempli le vide laissé par l'avant-centre du Real Madrid. Et ça ne date pas d'hier. Depuis octobre 2015, l'ancien Montpelliérain a marqué 11 buts sous le maillot bleu, 14 matches. Le dernier, réussi en Italie (1-3), résume parfaitement l'apport de l'attaquant dans le jeu des Bleus. Giroud est à part. Et indispensable. En équipe de France.

0
0