Getty Images

Le Portugal domine la Suisse (2-0) et verra la Russie

Le Portugal a gagné sa "finale" pour valider son billet pour la Russie

Le 10/10/2017 à 22:35Mis à jour Le 11/10/2017 à 10:06

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - Le champion d'Europe, le Portugal, est allé chercher sa qualification pour la Coupe du monde en Russie, en dominant mardi la Suisse (2-0), en tête du Groupe B avant la rencontre. Les Lusitaniens terminent en tête avec neuf victoires en dix matches, à égalité avec leur adversaire du soir, qui devra passer par les barrages.

Le Portugal a attendu 41 longues pour lancer cette finale du groupe B. Après une entame des plus tendues, le peuple portugais venu nombreux pousser sa Seleçao a pu se libérer. D'un but contre son camp de Djourou (1-0, 41e) puis d'un mouvement collectif splendide conclu par André Silva (2-0, 57e), le Portugal remporte ce dernier match et se qualifie pour la prochaine Coupe du monde. La Suisse, auteur d'un sans-faute jusqu'à présent dans ces éliminatoires, mais jamais vraiment dangereuse ce soir, devra elle passer par la case barrage pour voir la Russie l'été prochain.

Comme anesthésiés par l'enjeu immense de la partie, les Portugais ont semblé fébrile en première période. Malgré une entame intéressante avec de l'envie, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo (totalement absent des débats dans les 45 premières minutes) ont attendu la 32e minute pour se montrer dangereux sur la cage de Sommer. Et le danger est venu du joueur portugais le plus en vue du premier acte : Bernardo Silva. Toujours bien inspiré, ultra fin techniquement, l'ancien joueur de l'AS Monaco a parfois semblé bien seul pour combiner sur le front de l'attaque de la Seleçao.

41 minutes puis la libération

Dans la surface, le joueur de Manchester City a placé une frappe puissante de l'extérieur du pied gauche, obligeant Yann Sommer à sortir le grand jeu. Jamais vraiment en danger avant cette première occasion, les Suisses ont géré à leur main les 40 premières minutes du match. Parfois avec un bloc bas bien regroupé dans son camp, d'autre fois en posant le pied sur le ballon et en proposant de bonnes séquences de jeu aux 60 000 spectateurs de l'Estadio da Luz.

Portugal

PortugalGetty Images

Il aura fallu attendre la 41e minute pour que la sélection championne d'Europe en titre libère le peuple portugais. Sur un centre d'Eliseu depuis la gauche, Sommer est venu percuter Djourou au duel avec Joao Mario au six mètres. L'ancien défenseur d'Arsenal a alors poussé involontairement le ballon dans le but vide. Ce but contre son camp permettait aux Portugais d'être virtuellement du voyage en Russie et entrainait dans le même temps la Suisse dans un barrage pour accéder à la prochaine Coupe du monde.

Le scénario de la deuxième mi-temps a ressemblé à tout point de vue aux 45 premières minutes. Dominante, l'équipe du Portugal a conservé le ballon face à la Nati qui n'a jamais semblé en mesure de poser de sérieux problèmes aux champions d'Europe. A la 57e minute de jeu, la domination portugaise s'est matérialisée par un but splendide. A la conclusion d'une action collective de grande classe, André Silva a permis, avec son 9e but dans ces éliminatoires, au Portugal de faire le break (2-0, 57e).

Cette fois, c'est André Silva qui a joué le libérateur

Avec ce deuxième but les Suisses ont pris un coup sur la tête qu'ils n'ont finalement jamais réussi à relever. Bien aidée par un Bernardo Silva sur un nuage, au contraire d'un CR7 complètement à côté de ses pompes et qui a un peu près tout raté, la Seleçao a maîtrisé tranquillement les dernières minutes de ces éliminatoires face à des Suisses pas assez entreprenants.

André Silva après son but face à la Suisse

André Silva après son but face à la SuisseGetty Images

Avec cette victoire 2-0, sur le même score que le match aller remporté par la Nati, et grâce à une meilleure différence de buts, les Portugais ont ainsi validé leur billet pour la prochaine Coupe du monde en Russie. De leur côté, les Suisses devront passer par l'étape du barrage pour passer l'été prochain aux côtés des meilleures nations mondiales.

0
0