Panoramic

JO 2016 : Foot féminin: les Etats-Unis et le reste du monde

Le trio France-Allemagne-Brésil rêve de faire tomber les favorites américaines
Par AFP

Le 03/08/2016 à 11:30Mis à jour Le 13/08/2016 à 00:35

JO 2016 - Alors que la compétition de foot féminin à Rio s'ouvre ce jeudi, les Etats-Unis partent avec l'étiquette de grande favorite. Mais, l'Allemagne, le Brésil voire la France ont des arguments à faire valoir.

Seules contre toutes. Les Etats-Unis, triples champions olympiques en titre, écrasent tout: l'Allemagne et surtout le Brésil de Marta à domicile rêvent de déboulonner le rouleau-compresseur américain au tournoi de foot féminin des JO 2016 de Rio qui débute mercredi.

La cérémonie d'ouverture se tiendra vendredi au Maracana, mais qu'à cela ne tienne: le coup d'envoi effectif des Jeux cariocas sera donné dès mercredi à 18h00 heure française entre les footballeuses de Suède et d'Afrique du Sud au stade olympique Engenhao. Dans cette compétition sans limite d'âge ni de statut pro ou amateur, et qui se dispute dans six villes du Brésil, les USA champions du monde de Carli Lloyd (Ballon d'Or 2015) se détachent en grand favori: ils visent rien moins qu'une cinquième médaille d'or en six tournois. Ils entreront en lice contre la Nouvelle-Zélande (21h00, 00h). Dans cette même poule G relevée et dans le même stade de Belo Horizonte se jouera ensuite France-Colombie (03h).

Les Françaises, 3e au classement Fifa derrière Américaines et Allemandes, visent une médaille qui leur a jusqu'à présent souvent échappé d'un rien. Elle doivent se méfier de la Colombie qui les avait surprises au premier tour du Mondial 2015.

L'équipe de France féminine en 2016 contre la Chine

L'équipe de France féminine en 2016 contre la ChinePanoramic

Marta en quête de consécration

Mais c'est surtout le Brésil qui est attendu de pied ferme, et qui rêve de décrocher un Graal seulement entraperçu, au gré de trois finales perdues (Mondial 2007, JO 2004 et 2008). Une des principale figures de l'histoire du foot féminin, d'où son surnom de "Pelé en jupons" qu'elle endosse volontiers, Marta compte couronner à 30 ans une carrière marquée par cinq distinctions de meilleure joueuse du monde (de 2006 à 2010). Leader technique et charismatique, elle aura comme Neymar côté masculin une pression énorme. "Cette responsabilité devient parfois lourde à porter seule", a-t-elle noté fin juillet.

Elle sera pour ce faire épaulée par la vétéran Formiga, 38 ans et seule joueuse à avoir disputé toutes les éditions du tournoi olympique féminin depuis sa création en 1996, mais aussi l'attaquante Cristiane, la meilleure buteurse de l'histoire des JO (12 buts).

Marta (Brésil)

Marta (Brésil)AFP

Les Brésiliennes débutent contre la Chine à l'Engenhao dans un groupe E à leur portée, avec Sud-Africaines et Suédoises. Dans la poule F, le Canada ferraillera avec l'Australie à Sao Paulo avant que l'Allemagne n'affronte le Zimwbabwe, qui n'a gagné que deux matches pour se qualifier à ses premiers JO. Les Allemandes, toujours hégémoniques sur leur continent en tant que sextuples championnes d'Europe en titre, ont cédé le pas dernièrement après des années 2000 glorieuses marquées par deux titres mondiaux (2003, 2007) et trois médailles olympiques de bronze (2000, 2004 et 2008).

0
0