DR

Dossier Mendes : Rio Ave, le Mendes FC

Rio Ave, le Mendes FC
Par Eurosport

Le 24/06/2013 à 17:11Mis à jour Le 25/06/2013 à 11:06

Jorge Mendes représente à lui seul une partie du football portugais. A Rio Ave, il a même "son" équipe. Une gare de transit bien commode.

Vila do Conde. District de Porto. Sa plage, son petit village de pêcheurs et... ses footballeurs. Fabio Coentrão et Hélder Postiga (liés à la Gestifute) y sont nés. C'est là que Jorge Mendes a mis en place une usine. Son usine. Le Rio Ave FC est quasiment devenu son Football Club à lui. Jorge y gère, aujourd’hui, de façon plus ou moins officielle Ukra, Vítor Gomes, André Dias, Diego Lopes, Filipe Augusto, Ederson ou Esmael Gonçalves… Certains – comme Diego Lopes ou Ederson – sont prêtés par le Benfica où JM entretient d’excellents rapports avec le président Luis Filipe Vieira. Ses jeunes clients (maintenant tous deux à La Corogne) Nélson Oliveira et Bruno Gama y ont joué aussi. Fabio Faria, Tiago Pinto... Bebé vient d’y atterrir après un passage galère en Turquie. La liste semble interminable. Il y a encore Julio Alves, l’un de ses plus beaux échafaudages.

Lors de l’intersaison 2011-2012, le petit frère de Bruno Alves, qui n’a disputé qu’une demi-douzaine de rencontres en Liga, est transféré du Rio Ave à l’Atletico Madrid pour 2,5 millions d’euros. " L’une des plus belles affaires de l’histoire du club", avoue alors António Silva Campos, le boss du Rio Ave. Enrique Cerezo, le président des Colchoneros va bientôt chanter le même refrain. Quelques jours plus tard, il cède l’international U20 portugais au Besiktas qui acquiert 50% de ses droit pour 3,1M€. Soit une plus-value de 600K€. A l’été 2012, Julio est prêté à l’équipe B du Sporting. Rio Ave, Atletico, Besiktas, Sporting…

" Un ami de vingt ans " de Nuno Espirito Santo

Jorge Mendes a fait des Arcos son squat. En osmose avec le prez Campos (chef de ASC Construções), il a placé Nuno sur le banc pour la saison 2012/13. Son vieux pote dont l’expérience de coach se limitait à deux ans en tant qu’entraîneur… des gardiens au Panathinaïkos, prend la place de Carlos Brito, le Guy Roux local. Nuno tente d’éviter la polémique : "C’est une fausse question. J’ai une relation d’amitié avec Jorge depuis vingt ans. L’implication de Jorge au Rio Ave en ce qui concerne les joueurs est bien antérieure à mon arrivée au club." Trois jours après sa nomination, sa première recrue était… Ederson. Un protégé de son ami. La première saison de Nuno est une réussite. Jorge a du flair. Nuno, c'est le tout premier coup de Jorge Mendes. Sa première affaire. En 1996, il convainc le président Lendoiro (La Corogne) de recruter l'alors gardien du Vitoria de Guimarães. La Gestifute vient de naître. Elle a de beaux jours devant elle.

Fabinho, du Rio Ave au Real de Mourinho

Le Rio Ave est devenu l’endroit où Jorge place ses propres joueurs. L’agent peut maintenant se permettre d’acquérir des footeux. Comme Filipe Augusto. Ce Brésilien anonyme de 18 ans s’est installé à Vila do Conde il y a quelques mois. Acheté à Bahia pour 2,2 millions d’euros par… la Gestifute. Il est la plus grosse vente de l’histoire du club brésilien. Pré-convoqué avec le Brésil pour la dernière Sulamericana U20, il serait dans le viseur du SLB. Mais le cas qui vient de faire le buzz est celui de Fabinho. Début juin, le latéral brésilien (dont l’agent est bien sûr Jorge Mendes) signe six ans au Rio Ave. Quelques jours plus tard, le joueur de 20 ans est en partance pour… le Real Madrid. Mendes a convaincu son Mourinho de le prendre.

Fabinho est cédé une saison à l’équipe B des Merengues. Mais dès le premier jour, il intègre l’équipe première. Campos se frotte les mains : "Mourinho va parier sur lui." Et à peine à Madrid, Fabinho est appelé en équipe première. Il y a quelques années, Alipio avait fait le trajet Vila do Conde – Madrid. Aujourd’hui, il est… EAU. A 20 ans… Des montages-copinages qui en énervent certains. Début juillet 2012, l’international U20 João Viana est recalé par Nuno au terme de quelques jours d’essai. Il ose : "Je ne suis pas un joueur de Jorge Mendes."

Pas à Paços

N’empêche le Rio Ave fait sa saison. L’équipe occupe les places européennes. Mais la sensation se situe à quelques kilomètres de là. A Paços de Ferreira. Les Castors font de l’ombre à Braga. Du coup, Jorge Mendes s’est rapproché d’eux. Lui et ses employés ont effectué un match amical avec ceux du FCPF, à Noël dernier. Paços a gagné (2-1). Mais le Gestifute pourrait gagner gros. La Gestifute serait impliquée dans les prochaines et encore éventuels transferts de Vitor, Luiz Carlos ou André Leão. Les Castors – et leur 3,5 millions d’euros de budget - ont terminé troisièmes de la Liga 2012/13. Leur entraîneur Paulo Fonseca vient lui aussi de rejoindre la Gestifute et son ancien représentant, Paulo Lima, grince des dents : "Je ne peux pas dire que j’ai aimé…" Le successeur de Fonseca, c’est Mendes qui l’a "trouvé" : Costinha, un de ses premiers "ministres". L’ancien milieu de Monaco, qui a terminé dernier de la Liga avec le Beira-Mar, jouera l’Europe en 2013/14.

0
0