Karim Benzema - DPPI
 
Article
commentaires
Football > Qualif. Coupe du monde 2014

Karim Benzema convoqué par la justice le jour de France-Espagne

Benzema convoqué par la justice le jour de France-Espagne

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 01/03/2013 à 16:17 -
Par Eurosport - Le 01/03/2013 à 16:17
Karim Benzema a été convoqué par la justice espagnole le 26 mars, soit le jour de France-Espagne, pour répondre de son excès de vitesse à 216km/h de la nuit du 2 au 3 février.

Est-ce un petit coup bas ou une simple coïncidence ? Flashé à 216km/h au volant d'une voiture prêtée par le Real Madrid dans la nuit du 2 au 3 février, Karim Benzema a reçu sa convocation au tribunal. Sa comparution immédiate aura lieu le 26 mars à 10 heures, soit le jour de France-Espagne. Il devra se rendre à Pozuelo, un village de Madrid, proche de sa résidence, indique le quotidien El Pais. L'heure n'a pas été communiquée, mais sa participation au match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 est très compromise.

Car même si l'audience a lieu le matin, il devra avoir dormi à Madrid et reprendre l'avion le jour même du match. Pas sûr que Didier Deschamps confie les clefs du front offensif tricolore, pour un match si primordial, à un attaquant qui a manqué plusieurs entraînements et qui a dû effectuer trois trajets entre Paris et Madrid à l'approche de l'opposition. En plus d'avoir la tête ailleurs. Ce match est pourtant crucial dans l'optique de la qualification. La France et l'Espagne sont leaders ex-aequo du groupe I (7 points) avec le même nombre de matches disputés (3), mais la Roja dispose d'une meilleure différence de buts. Après le nul à l'aller (1-1), les Bleus pourraient faire un pas important vers la qualification en cas de victoire.

216km/h au lieu de 100, un autre Madrilène surpris à 260km/h

Pour Karim Benzema, il s'agit en fait d'un report d'audience. Initialement, elle devait avoir lieu ce mardi. Mais le Clasico Barcelone-Real Madrid, que le Français a finalement suivi du banc, l'avait empêché de s'y rendre. "Il ne doit pas y avoir de traitement de faveur", a déjà demandé l'Association des victimes des accidents de la route en Espagne, par la voix de son président Francisco Canes.

L'international tricolore ne pourra pas prendre le volant pendant au moins huit mois mininum, et seulement s'il plaide coupable. S'il nie, il risque de trois à six mois de prison avec sursis ainsi qu'une suspension de permis de conduire de quatre ans. Il devrait écoper d'une forte amende. Dans la nuit du 2 au 3 février, il rentrait de Grenade, où le Real venait de disputer un match, et s'était fait flashé en compagnie de Michael Essien (150 km/h), Sergio Ramos, Arvalo Arbeloa et José Callejon. Leur taux d'alcool dans le sang était nul. Un autre joueur de l'effectif, dont l'identité reste inconnue, a été flashé à 260 km/h. Mais le radar n'a pas pu bien prendre la photo de la voiture et le joueur n'a pas été arrêté. La route était limitée à 100 km/h.