Jules Bianchi / Test Driver / Jerez / 2012 - DPPI
 
Article
commentaires
Formule 1 > Saison 2013

Saison 2013 : La chance de Jules Bianchi chez Force India

La chance de Bianchi

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 16/11/2012 à 16:16 -
Par Eurosport - Le 16/11/2012 à 16:16
Cette semaine, Jules Bianchi affirmait qu'il méritait un volant en F1 en 2013. Le Français est candidat au baquet laissé vacant par Nico Hulkenberg chez Force India. Mais il n'est pas seul. Hormis Bianchi, quatre pilotes nous paraissent encore en course pour ce baquet : Sébastien Buemi, Jaime Alguersuari, Adrian Sutil et Kamui Kobayashi. Un point sur les chances de chacun d'eux.
 

Voici un transfert qui pourrait intéresser le public français : le départ de Nico Hulkenberg vers Sauber. Un baquet intéressant se libère et il y a logiquement bousculade au portillon pour obtenir le graal. Parmi eux, Jules Bianchi, membre de la Ferrari Driver Academy et troisième pilote Force India, est très bien placé. Nous avons sélectionné les cinq pilotes qui nous paraissent avoir le plus de chances d'obtenir le volant.

Jules Bianchi

F1i

2012 a été une année fructueuse pour le pilote français. Il a terminé vice-champion de Formule Renault 3.5. Et il s'est aguéri en Formule 1, en participant à neuf séances d'essais avec Force India. Après son dernier roulage de la saison, lors des essais libres 1 d'Abou Dabi, Bianchi se voulait confiant.  "Je crois que je n’ai jamais eu autant de possibilités que pour l’année prochaine. On est en train de travailler. On a de bonnes opportunités, notamment avec Force India. J'ai fait le maximum, je pense qu'ils sont contents de moi". Le Français est désormais connu en interne et les retours sur son travail sont bons. La politique de Force India envers ses pilotes de réserve peut lui donner de bons espoirs. Pour exemple, Paul Di Resta était passé par la case réserviste en 2010, avant d'être titularisé en 2011. Même chose pour Nico Hulkenberg, troisième pilote Force India en 2011 et sur la grille de départ cette saison. Ne dit-on pas jamais deux sans trois ?

Cela dit, si, en 2008, l'écurie indienne était motorisée par Ferrari. depuis 2009, Mercedes a pris le relais. Ainsi, la Scuderia n'aura pas d'influence pour tenter de placer son poulain dans l'équipe. Dans cette histoire de motoristes, Bianchi a peut-être une alternative chez Sauber. A priori, le Mexicain Esteban Gutierrez est favori. Cette semaine, Carlos Slim, homme le plus riche du monde, a mis la pression sur l'écurie helvétique pour engager son protégé, sous peine de couper les cordons de la bourse, via sa société Telmex. Mais Ferrari pourrait inciter Sauber à engager le Français, en échange d'un allégement de la facture moteur, comme cela s'est déjà vu par le passé. 

Sébastien Buemi

Imago

Le Suisse est une grosse menace pour Jules Bianchi, voire le favori pour le baquet. Il a été aperçu à plusieurs reprises avec Vijay Mally, le patron de Force India. Troisième pilote Red Bull cette saison, il a beaucoup travaillé dans le simulateur afin de préparer au mieux les week-ends des pilotes titulaires et pour valider les idées d'Adrian Newey. D'un point de vue technique, il pourrait apporter un gros plus à Force India, à qui il ne manque pas grand chose pour se rapprocher des meilleurs. Signe qui ne trompe pas, l'omniprésent Helmut Marko a confirmé que Buemi et l'écurie indienne étaient officiellement en négociations. "Buemi veut faire son retour en Formule 1 et c’est compréhensible. Red Bull ne l’en empêchera pas. S’il ne va pas chez Force India, alors nous souhaitons le garder (comme troisième pilote)," déclare Helmut Marko. 

Jaime Alguersuari

F1i

L'Espagnol aussi souhaite retrouver un baquet de titulaire en 2013. Comme Buemi, sa côte est assez bonne dans le paddock. Son avantage : c'est lui qui a développé les pneus Pirelli de la saison prochaine. Il n'est pas le mieux placé mais cette expérience pourrait lui servir. Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, affirmait cette semaine que les nouveaux pneus seraient grandement différents de ceux de cette année. "La différence entre les pneus de cette année et ceux de l’année prochaine auront un grand impact sur l’aérodynamique des voitures et les équipes devront beaucoup travailler pour s’adapter." Quand on connait les difficultés qu'ont eu les équipes à comprendre les pneus 2012, Alguersuari a un bel atout dans sa manche.

Adrian Sutil

Eurosport

Ancien fer de lance de Force India, l'Allemand veut revenir en Formule 1. Il est naturellement un des favoris pour le second baquet. S'il a quitté l'écurie indienne l'an passé, ce n'était pas à cause de ses performances, mais pour ses déboires judiciaires. Cette saison, il est régulièrement présent dans le stand de l'écurie. Vijay Mallya ne l'écarte pas du jeu. "Pourquoi pas  d’envisager à nouveau Sutil ? Il est toujours rapide. Je le prendrais sans doute en considération. Même si je n’ai pas renouvelé son contrat en 2012, il reste le bienvenu" a t-il déclaré. Financièrement, Sutil est toujours soutenu par son sponsor, Medion. Argument en la défaveur de l'Allemand, on ne fait pas du neuf avec du vieux.

Kamui Kobayashi

Reuters

A priori, le Japonais devrait perdre son baquet chez Sauber, à moins de trouver de l'argent. "Je ne relâche pas mes efforts. Après la Corée et Abou Dabi, je suis directement retourné au Japon, à Tokyo, en quête de sponsors. Je n’ai clairement pas le temps de me reposer". Se sachant menacé, Kobayashi regarde forcément ailleurs et chez Force India. L'écurie de Vijay Mallya n'exige pas forcément d'un pilote qu'elle apporte un budget (Hulkenberg par exemple, n'a jamais payé pour un baquet). Le Japonais semble moins bien placé que les quatre autres pilotes, mais il a l'avantage du roulage : c'est le seul qui était sur la grille de départ cette saison. Et sur le papier, il n'est pas forcément moins bon.

Ces cinq pilotes ont le plus d'atouts pour obtenir le second baquet Force India. Jules Bianchi et Sébastien Buemi semblent avoir une longueur d'avance. Le choix de l'écurie devrait intervenir d'ici la fin du mois de novembre.

Info : Le Grand Prix des Etats-Unis est à suivre tout le week-end en direct et en intégralité sur notre site et Eurosport Player !