AFP

Formule 1 : pilotes, voiture, équipe technique... Renault se dévoile enfin

Renault F1 se dévoile enfin

Mis à jourLe 03/02/2016 à 16:41

Publiéle 03/02/2016 à 15:18

Mis à jourLe 03/02/2016 à 16:41

Publiéle 03/02/2016 à 15:18

Article de Nicolas Buzdugan

FORMULE 1 - Cette fois, elle est sur les rails. La nouvelle équipe Renault F1, dirigée par Frédéric Vasseur, a été présentée ce mercredi en début d'après-midi à Guyancourt. La voiture, la RS16, qui effectuera ses premiers tours de roue dans deux semaines à Barcelone, a été dévoilée. Kevin Magnussen et Jolyon Palmer seront les deux pilotes titulaires, le Français Esteban Ocon sera lui 3e pilote.

Qui dirigera l'écurie ? Qui seront les pilotes ? De quelle couleur sera la livrée 2016 ? Toutes ces questions que les fans de F1 se posent depuis des semaines ont désormais des réponses. Renault a dévoilé ce mercredi après-midi dans son technocentre de Guyancourt, en région parisienne, l'organigramme de sa nouvelle équipe, Renault Sport F1 Team, ainsi que sa nouvelle monoplace (même si le châssis de la "show car" présentée n'est pas celui qui sera en piste en Australie début mars), toute de noir vêtue.

La RS16, son nom de code, dont le premier roulage aura lieu à Barcelone pour le début des essais hivernaux dans quinze jours, affiche également quelques petites taches de jaune, pour rester fidèle aux couleurs de la marque au losange. Au volant, et comme c'était annoncé depuis lundi, Kevin Magnussen fera bien équipe avec le Britannique Jolyon Palmer.

Une équipe technique très solide

Du côté des stands, c'est sans surprise le Français Frédéric Vasseur, nommé directeur de la compétition de Renault Sport Racing, qui sera en charge de la nouvelle écurie. En tant que patron du Renault F1 Team, Vasseur, qui sera donc sur le muret des stands pendant les week-ends de course, sera chargé de coordonner le travail de Cyril Abitboul, directeur général de Renault Sport Racing, Bob Bell, directeur technique de l'équipe F1, Nick Chester, directeur technique châssis, et Rémi Taffin, directeur technique moteur. Des hommes qui ont tous fait leurs preuves en Formule 1 (ou dans les catégories inférieures avec ART pour Vasseur) depuis de nombreuses années. Du très solide sur le papier.

Les seules questions qui restent maintenant encore en suspens concernent le possible rôle que pourrait tenir Alain Prost, présent mercredi à Guyancourt, dans cette organisation (on évoque depuis plusieurs semaines un poste de conseiller équivalent à celui de Niki Lauda chez Mercedes) et, bien sûr, la compétitivité de la nouvelle RS16 et de son moteur turbo. Premiers éléments de réponse dans deux semaines, en Catalogne.

0 commentaire
Vous lisez :