AFP

Onesta : "Une espèce de grand bazar où tout le monde fait un peu ce qu'il veut"

"Une espèce de grand bazar où tout le monde fait un peu ce qu'il veut"
Par AFP

Le 31/01/2015 à 17:46

Claude Onesta est assez clair quand on lui pose la question : il n'aime pas le réglement qui a permis au Qatar de recruter des joueurs étrangers en masse. Avant la finale du Championnat du monde, dimanche, le sélectionneur de l'équipe de France l'a affirmé haut et fort.

Claude Onesta, le sélectionneur de l'équipe de France messieurs de handball, a avoué samedi ne pas être tout à fait en accord avec les règles permettant au Qatar, qu'elle affrontera dimanche en finale du Mondial, d'aligner plusieurs joueurs d'origine étrangère. "Je peux me dire que si on tient à ce que les compétitions internationales demeurent, il faut peut-être que la notion de nationalité demeure. Sinon, c'est une espèce de grand bazar où tout le monde fait un peu ce qu'il veut", a-t-il déclaré devant la presse française. "Je ne sais pas quelle est la position de mes joueurs par rapport à ça", a-t-il ajouté. "Mais moi je sais que j'aurai une motivation particulière pour ce match-là."

Les règlements de la Fédération internationale de handball autorisent tout joueur n'ayant plus évolué pour sa sélection nationale depuis trois ans à porter les couleurs d'un autre pays. Ils n'imposent aucune limite au nombre de joueurs naturalisés qu'une sélection a le droit d'aligner. Le Qatar, qui a soigneusement évité de trop communiquer sur le sujet, n'aurait ainsi dans son effectif de 16 joueurs que deux joueurs qataris de naissance. Les 14 autres joueurs sont de nationalité syrienne, monténégrine, égyptienne, bosnienne, espagnole, cubaine, française et tunisienne.

0
0