Panoramic

Le carnet de notes des Bleus (1/2) : La natation a déçu, le tennis en-dessous de tout

Le carnet de notes des Bleus (1/2) : La natation a déçu, le tennis en-dessous de tout

Le 23/08/2016 à 13:46Mis à jour Le 23/08/2016 à 14:11

JO RIO 2016 - C'est l'heure du bilan pour l'équipe de France olympique. Voici notre carnet de notes par sport de cette quinzaine carioca. Dans cette première partie, les plus mauvais élèves. Certains n'ont pas la moyenne et pour les plus décevants d'entre eux, frôlent même le zéro pointé...

11 sur 20 : Pentathlon moderne, Tir, Tir à l'arc

Elodie Clouvel, argentée, a apporté au pentathlon moderne français la toute première médaille olympique de son histoire en individuelle. Si Valentin Prades, quatrième chez les hommes, avait pu l'imiter, le succès aurait été total. La médaille, également en argent, de Jean-Charles Valladon en tir à l'arc, était une première depuis 24 ans et le titre de Sébastien Flûte. Enfin, le tir a rapporté deux médailles (une argent, une bronze), confirmant sa fiabilité, mais il y a néanmoins eu quelques désillusions.

10,5 sur 20 : Taekwondo

Haby Niaré a frôlé le titre en moins de 67 kg. Mais la Française, battue en finale d'un tout petit point, a dû se contenter de l'argent, qu'elle n'a pas vraiment accueilli avec bonheur. Au moins à chaud. Elle visait clairement le titre. Le taekwondo français est toujours en quête de sa première médaille d'or et globalement, avec cette seule médaille, le compte n'y est pas tout à fait. Mbar Ndiaye nourrissait de hautes ambitions mais il a disparu d'entrée et Gwladys Epangue a calé dans son combat pour le bronze. Beaucoup de frustrations à l'arrivée...

10 sur 20 : Basket

Pas de médaille, c'est forcément une déception. Mais ce n'est pas non plus un naufrage. Les filles ont livré un beau tournoi, malgré le forfait de dernière minute de Céline Dumerc. L'équipe était jeune et en atteignant le dernier carré, elle a rempli son contrat, avant de chuter contre les intouchables américaines puis les Serbes pour le bronze. Tournoi plus chaotique pour les joueurs de Vincent Collet, étouffés d'entrée par l'Australie. Ils se sont ressaisis ensuite mais le quart de finale contre l'Espagne a viré à la boucherie. Un peu triste pour les adieux de Tony Parker à la sélection. Mais un quart et une demie, dans un contexte très relevé, c'est tout sauf honteux.

Tony Parker avec l'équipe de France lors des Jeux Olympiques 2016

Tony Parker avec l'équipe de France lors des Jeux Olympiques 2016AFP

8 sur 20 : Natation

Que le triomphe londonien, avec ces quatre titres, semble loin... La natation française s'est perdue dans les eaux de l'Aquatic Center. Les médailles d'argent du relais 4x100 et de Florent Manaudou sur 50m ne sont pas si vilaines et Manaudou est d'ailleurs un des trois sportifs français à quitter Rio avec plus d'une médaille autour du cou. Il faut y ajouter le bronze de Marc-Antoine Olivier en eau libre. Trois médailles donc , mais une déception au regard des précédentes éditions. Surtout, plus encore que les résultats, c'est l'image déplorable et les règlements de comptes multiples, notamment autour du 4x200m, qui ont laissé un sentiment de ratage total. La natation a mangé son pain blanc. Aujourd'hui, elle a du boulot.

7 sur 20 : Volley

Ils auront été au sommet un an trop tôt. 2015 a été une année de rêve pour les volleyeurs français, vainqueurs de la Ligue mondiale et de l'Euro. 2016 leur aura nettement moins souri. Ils avaient déjà ramé pour décrocher leur ticket olympique et à Rio, les hommes de Laurent Tillie ont disparu dès le premier tour. A leur décharge, c'était leur première expérience olympique depuis longtemps et leur poule était vraiment redoutable, avec le Brésil et l'Italie, les deux finalistes et les Etats-Unis, également présents dans le dernier carré. Mais la déception est réelle.

2 sur 20 : Cyclisme

Route, piste, VTT, BMX... La France s'avançait à Rio avec des chances de médailles et même de titres dans ces quatre disciplines. Elle repart avec une médaille de bronze, arrachée pour une poignée de millièmes sur la vitesse par équipes. Tous les leaders ont failli, de Ferrand-Prévot à Absalon, de Baugé à Pervis en passant par Daudet, victime d'une chute en BMX. Le cyclisme français n'avait pas eu si triste mine aux Jeux depuis près de 30 ans. Atlanta (9 médailles dont 5 titres) et Sydney (8 médailles dont 5 titres) paraissent si loin aujourd'hui... Clairement, le principal chantier est la piste, à présent en ruines. Et ça fait mal.

1 sur 20 : Tennis

Le tennis français avait de vraies ambitions, y compris dorées, notamment en double, avec les paires Mahut-Herbert et Mladenovic-Garcia, toutes deux dominatrices sur le circuit. Les deux ont disparu d'entrée. En double mixte, bérézina identique et en simple, ce ne fut guère mieux. Ajoutez à cela le psychodrame des tenues de mesdemoiselles Garcia et Mladenovic et l'exclusion d'un Benoît Paire qui a gentiment craché sur les Jeux, et nous aurons fait le tour de la catastrophe. On ne met pas zéro par respect pour Gaël Monfils qui, lui, s'est dépouillé, passant à un point du dernier carré en simple. Lui peut avoir des regrets, mais aussi se regarder dans une glace.

De notre envoyé spécial à Rio, Laurent VERGNE

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert après leur défaite au 1er tour du tournoi de double à Rio

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert après leur défaite au 1er tour du tournoi de double à RioPanoramic

0
0