AFP

Championnat d'Europe : Medvedeva impériale, Kostner fissure l'hégémonie russe

Medvedeva championne d'Europe, Kostner fissure l'hégémonie russe
Par AFP

Le 28/01/2017 à 00:25

CHAMPIONNAT D'EUROPE - La jeune Russe Evgenia Medvedeva a confirmé sa domination sans partage en conservant sa couronne européenne vendredi à Ostrava, où l'Italienne Carolina Kostner s'est invitée sur le podium pour son retour après trois ans d'absence.

A tout juste 17 ans, Medvedeva offre à son pays sa deuxième médaille d'or de la semaine, au lendemain de celle obtenue par Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov en couples.

Pas de doute, la Russe est encore adolescente mais grandit très vite : sacrée championne d'Europe et du monde en 2016 dès sa première saison en senior, elle ne cesse depuis de confirmer. Deux fois victorieuse de la prestigieuse finale du Grand Prix (2015, 2016), qui réunit les meilleures mondiales, elle est invaincue depuis novembre 2015.

Sur la glace d'Ostrava, robe pailletée grise et rose, l'aérienne Medvedeva, aux jambes et aux bras tellement fins, a fait une nouvelle démonstration de son immense talent, tout en légèreté. A la clé : le record du monde de points (229,91), que la Sud-Coréenne Kim Yu-na détenait depuis six ans (228,56).

La Russe s'est même permis une combinaison de trois sauts superflue. "C'est parce que je voulais faire un peu plus que la normale !", a-t-elle lancé dans un éclat de rire.

Le triomphe de la Russie n'est toutefois pas tout à fait complet vendredi : ses trois jeunes patineuses - âgées de 16 à 18 ans - n'ont pas réalisé un troisième triplé consécutif. Anna Pogorilaya a obtenu de justesse la médaille d'argent (211,39) mais Maria Sotskova, qui découvrait les Championnats d'Europe, termine au pied du podium.

Entre elles deux, c'est l'expérimentée Kostner qui s'est invitée sur la dernière marche du podium (210,52). L'Italienne, de retour en grand championnat pour la première fois depuis 2014, s'est offert sa dixième médaille européenne (cinq en or, deux en argent, trois en bronze), onze ans après la première.

La joie de patiner

"La joie de bien patiner a dépassé la joie de la médaille. C'est la cerise sur le gâteau de cette très belle semaine", a estimé l'Italienne.

Et c'est à elle, quintuple championne d'Europe (2007, 2008, 2010, 2012, 2013) et championne du monde 2012, que le public d'Ostrava a réservé son ovation la plus chaleureuse, manifestement ravi de la revoir patiner.

Après sa médaille de bronze aux jeux Olympiques de Sotchi en 2014, Kostner avait décidé de faire une pause. Elle avait ensuite écopé début 2015 d'une longue suspension pour complicité dans une affaire de dopage concernant son ex-compagnon, le marcheur Alex Schwazer.

A presque 30 ans - elle les fêtera le 8 février - l'Italienne, presque deux fois plus âgée que ses rivales russes, effectue un retour par la grande porte, à deux mois des Mondiaux d'Helsinki (29 mars-2 avril) et à un an des jeux Olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Dans l'après-midi, l'Espagnol Javier Fernandez s'est mis en position idéale pour s'offrir, à 25 ans, un cinquième sacre consécutif samedi soir. Une performance plus réalisée par un patineur depuis le Tchèque Ondrej Nepela, qui s'était imposé sans discontinuer entre 1969 et 1973. C'était il y a 44 ans.

Le programme au rythme flamenco de Fernandez, double champion du monde en titre, a été crédité de 104,25 points. Soit une avance de quasiment dix points sur le Russe Maxim Kovtun, deuxième (94,53 pts). L'Israélien Alexei Bychenko a pris la troisième place (86,68).

0
0