AFP

Elodie Clouvel décroche la médaille d'argent

Clouvel, l'argent fait son bonheur

Le 19/08/2016 à 23:19Mis à jour Le 20/08/2016 à 07:10

RIO 2016 - Elodie Clouvel a décroché la 36e médaille des Bleus à Rio. La Française a glané la médaille d'argent du pentathlon moderne ce vendredi. C'est l'Australienne Chloe Esposito qui a remporté l'or. La Polonaise Oktawia Nowacka qui complète le podium.

La journée est belle pour les athlètes français à Rio. Et Elodie Clouvel a pleinement participé à l'euphorie française au Brésil. Deuxième avant la dernière épreuve du pentathlon moderne, le combiné, la Française a conservé sa place pour aller décrocher l'argent. Vice-championne du monde en titre, Clouvel a été battue par l'Australienne Chloe Esposito mais a terminé devant la Polonaise Oktawia Nowacka pourtant partie devant elle au début de l'ultime épreuve. C'est la 36e breloque de la délégation tricolore, la première médaille olympique française en individuel dans l'histoire de ce sport. Inoubliable.

Septième après l'escrime le premier jour, deuxième après son très bon temps en natation (200m) et… deuxième après l'équitation, la Française est partie juste derrière la concurrente polonaise au moment de l'ultime épreuve : le combiné (course à pied et tir). Avec 12'' de retard sur Nowacka, Clouvel pouvait croire à l'or olympique. Encore plus après le premier tir et le premier tour qui lui ont permis de revenir sur les talons de son adversaire.

Le podium du pentathlon moderne

Le podium du pentathlon moderneAFP

Son compagnon, Belaud, pourrait l'imiter

Mais le deuxième tir a failli être fatal à la Ligérienne, auteure d'un très faible 5/11 face à la cible. Derrière, Esposito (seulement 7e avant la dernière épreuve) et la Chinoise Qian ont profité de l'aubaine pendant que la Polonaise semblait s'envoler vers l'or olympique. Sauf qu'en pentathlon, rien n'est jamais joué et Nowacka a failli le payer très cher. En difficulté dans ses tirs, elle a perdu toute sa belle avance. L'Australienne Esposito, impeccable avec son pistolet en main, a profité de l'aubaine pour filer seule vers la ligne d'arrivée et l'or olympique.

Clouvel, elle, s'est arrachée pour doubler sa concurrente polonaise et repasser sur la deuxième marche du podium. Le pentathlon français a donc accroché la première médaille olympique en individuel de son histoire mais l'histoire pourrait être encore plus belle. Samedi, c'est le compagnon d'Elodie Clouvel, Valentin Belaud qui tentera de l'imiter. Champion du monde en titre et numéro 1 mondial de la discipline, le Français est un candidat déclaré au titre.

0
0