AFP

Hinterstoder : Alexis Pinturault remporte le géant devant Marcel Hirscher, Thomas Fanara 3e

On n'arrête plus Pinturault

Le 26/02/2016 à 14:52

HINTERSTODER - Vainqueur de la 1re manche avec une belle marge, Alexis Pinturault a également survolé la 2e, malgré un casque cassé, pour s'offrir une nouvelle victoire vendredi lors du géant d'Hinterstoder, la troisième en deux semaines. Le Français a devancé Marcel Hirscher et un autre Français, Thomas Fanara.

On n'arrête plus Alexis Pinturault et les skieurs français. Après un début d'hiver très compliqué, le skieur de Courchevel est sur un petit nuage depuis quelques semaines. Vainqueur du géant japonais de Yuzawa Naeba il y a 13 jours, puis du combiné de Chamonix le week-end dernier, qui lui a permis de décrocher le globe de la spécialité, Pinturault, en pleine bourre et parfaitement au point techniquement, a signé ce vendredi un nouveau succès, son quatrième de l'hiver et le 13e de sa carrière, lors du géant d'Hinterstoder où il a devancé le leader de la Coupe du monde, Marcel Hirscher, et son compatriote Thomas Fanara, excellent 3e.

La 2e manche d'Alexis Pinturault en vidéo :

Vidéo - Temps fort : Pinturault - 2nd leg

01:50

Kristoffersen lâche encore des points à Hirscher

Une faute qui a sans doute légèrement pertubé Pinturault. Mais qui l'a surtout motivé pour en remettre une couche sur la fin de parcours. Le Français a d'abord logiquement lâché une très grosse partie de son avance à l'avant-dernier intermédiaire (de -1''31 à -0''38)... avant de reprendre encore quatre dixièmes à Hirscher sur le bas, pour finalement coller 79 centièmes sur la ligne au roi autrichien (et réaliser le 3e temps de la manche). Une course de patron, en somme, pour celui qui s'affirme désormais comme l'homme fort de cette fin de saison.

Quant à Thomas Fanara, il a tenu son rang. Déjà 3e lors du premier acte, l'autre Français du jour a réussi à conserver sa place sur la boîte lors de la 2e manche, ne cédant que pour 13 centièmes face à Hirscher. Un podium qui va faire beaucoup de bien au géantiste qui vivait jusque-là un hiver délicat depuis sa 2e place à Sölden fin octobre. Derrière ces trois là, le Norvégien Henrik Kristoffersen, dernier concurrent potentiel de Hirscher pour le gros globe du général, a lui limité la casse mais concédé encore de gros points à son adversaire.

La fin de saison, avec notamment encore quatre géants à disputer, dont un nouveau dès dimanche, promet en tout cas d'être belle dans le clan français, plus que jamais gonflé à bloc et tiré par un leader qui n'a jamais paru aussi sûr de son ski.

0
0