AFP

Mondiaux 2015 : Médaille de bronze pour Alexis Pinturault, Ted Ligety en or comme en 2011 et 2013

Derrière les deux mutants, Pinturault est lui aussi un géant

Le 14/02/2015 à 00:25

Alexis Pinturault a décroché la médaille de bronze du géant des Mondiaux de Beaver Creek. Après 2011 et 2013, Ted Ligety a obtenu un nouveau titre mondial. L'Américain a devancé l'Autrichien Marcel Hirscher de 0"45. Un autre Français figure dans le top 10 : Victor Muffat-Jeandet a pris la 7e place.

Après le bronze olympique de Sotchi, Alexis Pinturault a récidivé sur la Birds of Prey, ce vendredi. Troisième du géant des Mondiaux de Beaver Creek, le Français a offert une deuxième médaille au clan tricolore. Comme en 2011 et 2013, c’est Ted Ligety qui s’est paré d’or. L’Américain, survolté en seconde manche, a devancé l’Autrichien Marcel Hirscher. Victor Muffat-Jeandet a terminé septième.

Il aura donc fallu attendre huit jours pour voir l'équipe de France monter sur un nouveau podium. Adrien Théaux, bronzé en Super-G la semaine dernière, ne sera pas le seul à rapporter du métal du Colorado. Cinquième du super-combiné, Pinturault a retroussé ses manches et relevé la tête. Malade ces derniers jours, grippé et quelque peu fiévreux, le skieur de Courchevel a retrouvé des couleurs pour faire comme à Sotchi il y a deux ans aux JO. Mais cette fois-ci, pas d'autre Français sur le podium. Un prince, avec Pinturault et deux rois.

Meilleur temps de la première manche, Marcel Hirscher n'a pas résisté à la furie Ligety. Vainqueur de quatre des cinq géants de l'hiver, l'Autrichien a cette fois-ci été dominé par l'Américain. A l'issue du run final, ce sont 0"45 qui séparent les deux références de la spécialité. Derrière, Pinturault a accusé un retard de 0"88 sur le skieur de Park City.

Légende vivante de la discipline, Ligety a marqué l'histoire du géant aux Mondiaux. Déjà sacré en 2011 à Garmisch puis à Schladming il y a deux hivers, il a remis ça sur ses neiges, devant un public forcément acquis à sa cause. Cinquième d'un premier run ultra serré (onze hommes se tenaient en une seconde), à 0"24 de Hirscher, l'Américain a ensuite signé, sur un tracé dessiné par David Chastan, le coach tricolore, la manche parfaite. Son haut a été impeccable. La suite a été du même accabit. Notamment dans le Golden Eagle, où il a fait parler sa science du carving.

Meilleur temps de la manche, il a affolé le chrono. Derrière, on n'a pu que constater les dégâts. Pinturault a concédé qu'il n'y avait rien à faire pour contrarier les desseins de Ligety. Difficile de lui donner tort. Second Tricolore qualifié pour le passage final, Victor Muffat-Jeandet a pris la septième place, à 1"55 du héros du jour.

0
0