AFP

Mondiaux 2015 - Super-combiné : Marcel Hirscher en or, Alexis Pinturault 5e

Au tour de Pinturault de l'avoir mauvaise...

Le 08/02/2015 à 23:14Mis à jour Le 09/02/2015 à 08:32

Déception pour Alexis Pinturault. Le Français n'a pris que la 5e place du super-combiné des Mondiaux 2015 à Beaver Creek. Pour 11 centièmes, il rate le podium. Le titre est revenu à l'Autrichien Marcel Hirscher, devant le Norvégien Kjetil Jansrud et l'Américain Ted Ligety.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

On lui promettait une galère, Marcel Hirscher y a ramené la gloire. Raillé pour ses qualités de descendeur, l'Autrichien est pourtant sorti vainqueur du super-combiné des Mondiaux de Vail-Beaver Creek grâce à une grande remontée entre les piquets. C'est son deuxième titre mondial  après l'or du slalom à Schladming en 2013. Hirscher devance pour 19 centièmes le Norvégien Kjetil Jansrud, dominateur de la descente. Champion du monde sortant, Ted Ligety (+0''30) complète un podium qu'a manqué le Français Alexis Pinturault (5e) pour onze centièmes.

    Hirscher n'avait jamais remporté de super-combiné

    Par "chance" pour Hirscher, le blessé avait enfourché la porte, ce qui entraîna la disqualification du malheureux. De 31e et premier déçu, l'Autrichien pouvait basculer à la 30e position pour aborder le slalom avec la banane et le dossard 1. Une opportunité qu'il n'a pas laissé passer. Même avec 3''16 de retard sur Kjetil Jansrud. Partant sur une piste au tracé sans piège mais qui allait marquer rapidement, la référence entre les piquets a réalisé le run qu'il fallait. Une manche propre, engagée sans être furieuse, et dénuée de toute imperfection. Personne n'a pu aller chercher. Le technicien de Salzbourg n'avait jamais gagné de super-combiné (quatre podiums en cinq participations coupe du monde, dont sa deuxième place à Kitzbühel en janvier). Il a remporté celui qui comptait.

    Ted Ligety peut avoir des regrets. Devant son public, l'Américain aurait pu apporter le premier titre à son pays sans sa faute d'intérieur à mi-pente. Ses 30 centièmes de retard se situent là. Kjetil Jansrud, lui, peut se satisfaire de l'argent après avoir manqué le coche en Super-G (4e) et en descente (15e). Le maître de la vitesse cet hiver ne repartira pas des Mondiaux bredouille.

    Les trois cartouches bleus ont fait pschitt

    Les battus sont du côté des Français. Présenté comme le favori après sa victoire dans le super-combiné de Kitzbühel et un dernier entraînement en descente enthousiasmant vendredi, Alexis Pinturault a été un ton en-dedans. 23e de la descente, le Tricolore n'avait que 0''52 sur son rival autrichien. Trop peu pour espérer tenir bon. Pas flamboyant, son run entre les piquets ne lui a même pas permis un podium. Cinquième, il devra attendre jeudi pour décrocher une première breloque lors d'un Mondial.

    Thomas Mermillod-Blondin n'a pas su se transcender non plus. Mais le Bornandin décroche une 9e place qui n'a rien de déshonorant. 10e de la descente, Maxence Muzaton a joué lors du slalom avant de s'égarer (38e à 9''23).Troisième à Wengen, Victor Muffat-Jeandet peut nourrir plus de regrets avec sa sortie de piste lors de la descente. Il aura l'occasion de redresser la barre lors des épreuves de technique. Des rendez-vous que Marcel Hirscher pourra aborder décomplexé. Son titre lui assure déjà des Mondiaux réussis. Et un peu d'accalmie face à des médias autrichiens qui ne jurent que par l'or. Les voilà contentés avec trois titres sur cinq possibles.

    0
    0