Panoramic

Wengen: Niels Hintermann vainqueur surprise du combiné, le globe pour Alexis Pinturault

Hintermann crée la sensation à la maison, Pinturault décroche le globe

Le 13/01/2017 à 14:49Mis à jour Le 13/01/2017 à 17:19

WENGEN - Niels Hintermann a profité des conditions météo changeantes pour créer la surprise et remporter le combiné de Wengen ce vendredi, sur la mythique piste du Lauberhorn. Le Suisse a devancé le Français Maxence Muzaton, qui signe le premier podium de sa carrière. Seulement 20e dans la tempête, Alexis Pinturault se console avec le globe de la spécialité.

Celle-là, personne ne l'avait vu venir. Vierge de tout top 20 en Coupe du monde jusqu'en ce jour miraculeux, Niels Hintermann a su tirer profit de la météo changeante pour signer l'une des victoires les plus improbables de l'histoire du ski alpin ce mardi. 23e temps du slalom matinal avec 3'23'' de retard sur Justin Murisier, le Suisse de 21 ans s'est finalement imposé lors du combiné de Wengen devant deux autres invités surprises : le Français Maxence Muzaton (2e à 0''26) et l'Autrichien Frédéric Berthold (+0''35).

Le ciel n'en a fait qu'à sa tête. Après avoir contraint les organisateurs à inverser l'ordre des épreuves - le slalom s'est tenu avant la descente - il a ensuite décidé du podium du jour, sans ménager le suspense, et sans pitié aucune pour les favoris. Aucun des 15 premiers du slalom matinal n'a figuré dans le top 5 final. Il fallait ainsi partir avec un tout petit dossard lors de la descente pour tirer son épingle du jeu.

Car après le passage des neuf premiers skieurs (classés donc de la 30e à la 22e place en slalom), la neige est tombée allégrement, réduisant considérablement la visibilité et encrassant les skis sous la poudreuse. Le podium provisoire restera figé jusqu'au bout. Valentin Giraud Moine (16e du slalom) a tout de même réalisé un petit exploit en se classant 4e, à trois centièmes du podium. Mais pour tous les autres, la claque s'est révélée retentissante. La mission était tout simplement impossible.

Pinturault seulement 20e... mais vainqueur du globe !

Très bon lors des entrainements en début de semaine et 4e de la manche de slalom, Alexis Pinturault a ainsi concédé près de six secondes (!) sur une descente pourtant raccourcie. Vainqueur à Santa Caterina, le skieur de Courchevel a dû ainsi se contenter de la 20e place (+2''78). Le plus mauvais résultat de sa carrière dans la discipline en Coupe du monde, hormis sa sortie de piste à Sotchi en 2012. Victor Muffat-Jeandet a subi le même sort, 3e du slalom et finalement 18e (+2''52).

S'il manque l'occasion de réduire son débours sur Marcel Hirscher au classement général (288 points d'écart), Pinturault ne repart pas bredouille de cette journée. Le Français remporte son deuxième petit globe consécutif en combiné (son deuxième tout court en carrière), qui ne comportait que deux épreuves cette année.

Même les spécialistes de la vitesse n'ont rien pu faire. Kjetil Jansrud a lâché plus de deux secondes sur le meilleur temps signé par Maxence Muzaton, auteur du premier podium de sa carrière et qui n'avait jamais fait mieux que 11e (descente de Kitzbühel en 2015). Aleksander Aamodt Kilde (8e à 1''47) en a déboursé trois sur le Plagnard tandis que Carlo Janka (excellent 7e du slalom mais finalement 19e) a laissé filer 4''60. Impérial le matin en slalom, Justin Murisier peut même s'estimer content de se classer 7e, à 1''18 de son compatriote Hintermann, victorieux devant les siens. Et pas près d'oublier cette journée pas comme les autres.

0
0