Vancouver 2010 snowboardcross Ramoin - AFP
 
Article
commentaires
Snowboard > Vancouver 2010

Ramoin, monsieur plus

Ramoin, monsieur plus

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 16/02/2010 à 00:18
Tony Ramoin a décroché une belle médaille de bronze en snowboardcross, lundi. Loin d'être le représentant tricolore le plus attendu, le Français a tiré son épingle du jeu alors que les frères De Le Rue et Pierre Vaultier ont échoué. Seth Wescott (EU) conserve son titre de champion olympique.
 

La belle moisson de l'équipe de France continue. Après un samedi réussi (le bronze pour Marie Dorin), un dimanche radieux (l'or pour Jay et Lamy-Chappuis), voici le lundi heureux. Tony Ramoin a ramené une belle médaille de bronze en snowboardcross du côté de Cypress Mountain. Champion du monde junior en 2005, le Tricolore, âgé de 21 ans, n'était franchement pas le plus attendu des Français ce jour. Pierre Vaultier, Xavier et Paul-Henri De Le Rue étaient, sur le papier, mieux armés que Ramoin. Mais voilà, c'est le quatrième larron de cette belle bande de Mousquetaires qui a eu le dernier mot et repart avec la breloque autour du cou, derrière Seth Wescott (EU), désormais double champion olympique, et le Canadien Mike Robertson.

Venu à Vancouver pour apprendre, respirer les Jeux Olympiques et se forger une expérience en vue des Jeux de Sotchi, Tony Ramoin n'avait jamais couru en Coupe du monde avant le mois de janvier dernier. La belle histoire ne s'arrête pas là puisque le Français s'est qualifié pour les Jeux grâce à une intoxication alimentaire de Paul-Henri De Le Rue. Le coup dur de De Le Rue lui a permis de courir à Bad Gastein et de s'y illustrer (5e) et de réussir deux autre courses. A l'arrivée, le Français a décroché son billet olympique. Sorti 14e des qualifications ce lundi matin, Ramoin a frayé son chemin doucement mais sûrement et évité tous les pièges. Alors que les frères De Le Rue sortaient en 8e, que Pierre Vaultier était éliminé en quarts, Tony Ramoin avançait. Demie, finale... Et finalement un podium, synonyme de quatrième médaille pour l'équipe de France. Que ces Jeux commencent bien !

Pour Pierre Vaultier, c'est la soupe à la grimace. Impérial en Coupe du monde, il quitte Vancouver sans médaille et triste. "Je ne sais pas ce qui s'est passé, il y a eu un grain de sable dans l'engrenage", a déclaré le Briançonnais après la désillusion. "C'est un grand coup de poing dans la face. Il va falloir vite des questions qui apporteront des réponses pour progresser un max".