AFP

ATP 250 Brisbane : Roger Federer jouera sa première finale 2016 contre Milos Raonic

Comme l'an dernier, Federer retrouvera Raonic pour sa première finale 2016
Par AFP

Mis à jourLe 09/01/2016 à 10:45

Publiéle 09/01/2016 à 08:55

Mis à jourLe 09/01/2016 à 10:45

Publiéle 09/01/2016 à 08:55

Article de AFP

TENNIS - Roger Federer a facilement disposé de Dominic Thiem, 6-1, 6-4, pour rejoindre en finale de Brisbane Milos Raonic, qui a écarté Bernard Tomic, 7-6, 7-6.

Comme un air de déjà vu. Il y a tout juste un an, Roger Federer avait dominé Milos Raonic en finale du tournoi de Brisbane. Le Suisse et le Canadien se retrouveront dimanche pour un remake et une revanche. Ce sera par ailleurs la troisième finale consécutive à Brisbane pour Federer.

Le Suisse, tête de série N.1, a largement battu l'Autrichien Dominic Thiem (6-1, 6-4) en une heure pile. Auteur d'une entame de match canon (5-0 en 22 minutes), Federer a survolé les débats. "Je pense que c'est mon meilleur match de la semaine", s'est-il réjoui, qui n'a commis que 10 fautes directes sur ces deux sets. "J'ai bien senti la balle, a-t-il ajouté, et je suis excité de retrouver Milos en finale. Ça va être spécial."

Federer mène 10-1 face à Tomic

Un Milos Raonic qui a dû batailler face à Bernard Tomic. Tombeur de Kei Nishikori au tour précédent, l'Australien n'a cédé qu'en deux tie-breaks, perdus sur le même score, 7 points à 5. "C'était vraiment très serré, je n'étais pas loin. mais Milos a super bien servi, il mérite d'être en finale" a concédé Tomic. Mené 5-1 dans le deuxième jeu décisif, Tomic a recollé à 5-5 avant de lâcher prise.

Federer et Raonic se retrouveront donc pour se disputer le premier titre de l'année, comme en 2015. "J'aime le défi proposé par un gros serveur, a prévenu le n°3 mondial. Je ne sais pas si je peux dire que j'aime jouer contre eux, mais c'est un challenge qui me plait." Le Suisse va tenter de décrocher dimanche le 89e titre de sa carrière. Il mène largement dans ses duels avec Raonic (9-1), la seule victoire du Canadien datant de l'automne 2014, à Bercy.

0 commentaire
Vous lisez :